J’ai testé Blackpills l’application qui propose des mini-séries qui parlent aussi de sexe

Publié le Publié dans J'ai testé pour vous

Si votre téléphone portable est votre troisième main (si, si vous êtes bien plus geek que ce que vous voulez bien vous avouer !!!) si vous adorez regarder des séries et enfin si vous aimez bien le cul et tout ce qui tourne autour : Blackpills est fait pour vous.

C’est quoi Blackpills ?

Mais oui c’est quoi au fait ? c’est ultra simple, c’est un service de vidéo à la demande en streaming qui produit et distribue via Internet, dans des formats courts destinés en priorité aux écrans mobiles des séries ou des reportages.

Les épisodes durent entre 9 et 13 minutes et il y en a environ 9 ou 10 par types de séries. En gros c’est une nouvelle manière de regarder et de consommer de l’écran à partir de son téléphone portable et je trouve ça vraiment bien fait. Je suis déjà fan pour tout vous dire

J’y trouve quoi comme séries sur cette application ?

L’application est organisée par thèmes, il y a de l’action, des drames, de l’humour, de la science fiction, des thrillers et des comédies. Les séries sont tournées en anglais mais il est possible de choisir ses sous titres et pour certaines de les écouter directement en français. C’est le moment et l’occasion de bosser son anglais et de repartir avec un accent « top of the rock « 

Mes découvertes

Au début je me suis dit que c’était vraiment sympa de pouvoir regarder des séries sur mon téléphone parce que j’ai des horaires très décalés et que je prends beaucoup les transports. C’était donc l’idéal pour moi. J’avais vu une publicité pour Blackpills sur Tumblr (voir et suivre mon Tumblr) sur une des séries qui traitait de la pornographie et forcément ça m’avait interpellé et donné envie de la regarder.

J’ai donc téléchargé l’application sur mon smartphone (c’est hyper simple et disponible sur l’Apple store et sur Android) et j’en ai profité pour en explorer le contenu.

J’ai déjà regarde trois mini-séries et j’ai été surprise de constater que dans ces petits formats on parlait de sexualité très librement. Exit les séries où on vous montre à peine un sein et ou on parle du coït à mot cachés.

Ici on montre presque tout, on en parle et on fait même l’apologie du sexe comme une manière de vivre mieux et plus heureux (voir la série Virgin )

Les sextoys y sont nos amis, la fellation, la sodomie, le libertinage, les réseaux de rencontres, la masturbation masculine, le sexe lesbien (voir la série Virgin et Pillow Talk) sont mis en avant comme les nouveaux leaders d’une sexualité normale et assumée .

La pornographie y est même traitée comme un moyen de devenir riche et célèbre même si bien sur le revers de ce systéme est une certaine solitude car tout à un prix dans la vie. (Voir la série Exposed)

En 9 minutes top chrono on voit défiler devant nos yeux des acteurs jeunes et décomplexés qui parlent de leur sexualité aussi simplement que d’une « cup of tea ».

C’est beau, ça fait envie, mais est-ce le véritable reflet de notre société ? C’est une des questions que je me suis posée après chaque fin de séries que j’ai visionné. J’ai l’impression tout de même que la peinture sociale qui y est faite n’est pas toujours en adéquation avec ce que vivent réellement les jeunes.

Cela étant je trouve que cela reste une avancée certaine dans notre monde qui reste encore très frileux sur tout ce qui touche à l’intime. Tout est intelligent, le concept, les sujets et la façon dont ils sont tournés. Il n’y a rien de trop et finalement on se laisse prendre au jeu de l’intrigue comme on le fait sur des séries traditionnelles.

Mon Avis

Très bonne découverte que je vous recommande vivement. J’en aime l’impertinence et le format. Je me suis beaucoup amusée en regardant Virgin. J’ai eu de l’empathie en suivant les aventures de cette jeune fille qui devient une Porn Star millionnaire dans Exposed et en ce moment je m’éclate à regarder les états d’âmes d’un mec qui a décidé de libérer ses chakras de la tentation du sexe dont il subit les aléas tous les jours dans Pillow Talk.

La bonne nouvelle dans tout cela c’est que Blackpills pourrait bientôt être proposé directement dans vos abonnements téléphoniques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.