Jérome Marchand, l’homme à la tête de la cuisine multisensorielle et érotique

Publié le Publié dans Mes interviews

Aujourd’hui, à la veille des fêtes de Noel, j’ai la joie de recevoir un homme passionné qui a fait de la cuisine, un moment sensoriel et érotique. 

Plein de charmes et d’idées, Jérôme Marchand à su explorer la cuisine à travers un autre prisme, plus intime et plus gourmet pour en offrir une nouvelle vision au monde entier.

Si vous aussi vous avez envie de frisonner à l’évocation d’un bon plat ou d’un merveilleux dessert, vous êtes totalement au bon endroit.

1. Bonjour Jérôme, merci d’être mon invité de ce jeudi, pouvez-vous vous présenter à mes lecteurs et lectrices ?

J’adore l’univers des voyages, des nouvelles destinations, des découvertes et des nouvelles saveurs.

En tant que consultant j’ai beaucoup voyagé en Asie, en Afrique, au Maghreb, en Europe du Sud et de l’Est et en outre mer (Tahiti, les Antilles, la Réunion, Mayotte, la Guyane … )

Cela m’a permis de partager d’incroyables spécialités locales, goûter des épices inconnues, des variétés incroyables de vanille, en compagnie de charmantes personnes.

Je suis passionné et diplômé en cuisine, ce qui me permet de dresser un repas très varié tous les jours et de ne pas tomber dans la répétition.

2. Je sais que vous cuisinez divinement et que vous aimez aussi l’érotisme . Comment arrivez vous à lier les deux univers ?

Tout comme vous, j’aime le plaisir, le partager et le donner. Les plaisirs de la bonne chère et de la chair sont très compatibles.

Un repas n’est pas un simple puzzle de mets. C’est un cérémonial.

Tout comme on porte une tenue élégante pour l’entrée dans la plupart des clubs libertins, la façon dont on aura dressé la table, joué sur l’éclairage et le décor, choisi avec soin une musique envoutante est un laissez-passer incontournable.

Tout le monde ne sait pas cuisiner, mais tout le monde sait poser avec délicatesse les bonnes questions pour connaitre à l’avance les goûts de son partenaire.

Choisissez les plats en conséquence si vous voulez faire plaisir et séduire.

Rien ne vous interdit de passer chez un traiteur avant.

En revanche si vous vous faites livrer vous prenez le risque d’un retard de scooter…

L’érotisme c’est aussi la préparation du repas.

Ca peut être très sexy d’éplucher langoureusement une carotte ou une courgette sur une table recouverte de toile cirée !

Les instruments de cuisine sont aussi très symboliques. La cuillère en bois, le fouet peuvent être détournés de leur usage premier.

Pour les amatrices, j’aime parfois cuisiner nu sous mon tablier.

3. J’ai envie de faire plaisir à mon amoureux et je voudrais lui cuisiner un menu spécial  » sexy et hot » que me suggérez -vous ?

Cela ne fonctionne que si vous avez fait un effort pour la mise en scène.

Habillez vous sexy et je sais chère Aristochatte que vous avez du talent pour ça.

Bien évidemment nous serons attentifs à soignez notre hygiène et notre apparence.

Cependant un dîner improvisé au naturel peut mettre en exergue votre dextérité et votre capacité d’improvisation. Quel message excitant !

Rien ne vous oblige à sortir l’argenterie. Sauf si vous avez un intérêt prononcé pour astiquer.

En entrée

Trois purées de panais, de petits pois et de betterave rouge accompagnés d’aromates subtils.

Je propose de bander les yeux de son/sa partenaire et de lui faire reconnaitre et nommer le légume.

Chaque erreur ou découverte peut être l’objet d’un gage pour le/la goûteur/se ou le/la maitre/sse du jeu

Evidemment toute demande est non négociable…

En plat

Des œufs de caille en coques d’oursins avec une crème que l’on peut déguster à la petite cuillère.

En accompagnement un bol de riz de Camargue aromatisé au safran.

Une salade

délicatement rehaussée de copeaux de parmesan et de pignons de pin torréfiés avec une huile d’olive bio qu’on peut faire goûter avec le bout de l’index…

En dessert

Une jolie coupe contenant une quenelle pochée de blanc d’œuf sucré sur un coulis de fruits rouges avec un soupçon de poivron rouge confit et mixé.

Ne pas oublier de garder des mûres, des framboises, des groseilles pour les déguster sur le corps du partenaire en fonction des gages…

Le vin

J’aurais tendance à conseiller la modération car s’il détend Madame, il contribue à l’endormissement et au ramollissement de Monsieur.

Un vin rouge pour l’entrée, la salade et le dessert comme un St Amour à température ambiante

Un vin blanc pour le plat comme un Picpoul de … Pinet à servir frais !

Ou tout simplement du Champagne.

4. Dites moi ,avez vous déjà pensé à sortir un livre qui proposerait à tous et toutes des recettes simples et totalement érotiques à réaliser chez soi ?

Je travaille à l’écriture d’un livre sur La cuisine multisensuelle.

Je dois garder le secret de son contenu pour le moment mais comme vous êtes gourmande je vous en révèlerais l’avancée régulièrement

J’espère que les couples coquins auront envie à la lecture de s’amuser en cuisine.

L’idée est que chacun puisse trouver dans ses placards des aliments avec lesquels il peut s’amuser.

Il y aura aussi une liste d’aliments à éviter.

Ail, topinambour (un légume très bobo) et puis les asperges dont tout le monde se pâme. Elles ne sont pas les bienvenues tant pour un cunnilingus qu’une fellation.

Comme elles parfument rapidement et fortement l’urine, le goût est tout simplement infect, sauf pour les masochistes évidemment.

Je donne également des conseils basiques comme se laver soigneusement les mains après avoir manipulé du piment oiseau. Comprenne qui veut !

5. On m’a soufflé que vous aimiez jouer avec la nourriture et les femmes, pourriez-vous nous donner des idées de jeux sensuels avec des aliments ?

Bien sur. Il faut transgresser les interdits.

Si vous êtes très intimes je vous invite à déguster des sashimi sur le corps du/de votre partenaire.

Interdiction de pincer avec les baguettes !

Si le vegan vous tente, essayez les carottes, le concombre, les courgettes…

Je ne vous propose pas de les râper (quoique …) mais de les découper en fines tranches ou de faire de longues lamelles avec un épluche-légume.

Bandez les yeux de votre partenaire.

Prenez une banane, découpez la en tranches de 5 mm d’épaisseur et posez en une sur la langue. Et de nommer l’aliment.

Proposez-lui de la savourer lentement, ou au contraire de ne pas la mâcher et de vous la restituer dans la bouche.

Si ça vous dégoûte partagez un spaghetti comme dans la Belle et le Clochard, mais sans sauce tomate.

Les rondelles fraîches de concombre sur les lèvres, même les plus intimes procureront des sensations étonnantes si vous savez les récupérer sans les mains. On peut jouer aussi avec le chaud et le froid. Tout est question de contraste, de surprise et d’absence de routine.

Un peu comme si vous alterniez entre la caresse d’un foulard de soie et une petite fessée. Au fait pourquoi petite ?

Vous pouvez aussi lécher de la crème dessert aromatisée ou du miel. Pour la confiture une douche s’impose généralement avant de passer dans la chambre.

Comme je ne jette rien, je sais aussi faire plaisir avec les épluchures.

Par exemple une caresse malicieuse sur le lobe de l’oreille avec les petites racines d’un poireau peut déclencher des réactions très très intenses.

Je l’ai testé avec une célèbre animatrice de radio. Nous avons bien ri dans le studio.

6. Est-ce que vous donnez des cours de cuisine ?, si oui ou peut-on les prendre et quel budget faut-il compter ?

Je suis très pédagogue et j’aime transmettre ma passion. Il m’arrive d’être sollicité en tant que consultant et cuisinier pour des formations en management.

J’adore organiser des cours à domicile pour un groupe d’amis et d’amies qui veulent découvrir des recettes faciles à reproduire.

Et puis comme je suis attentionné je fais le ménage et je rends la cuisine toute propre, mais je ne range pas la chambre.

7.  Pour finir, pouvez-vous raconter à mes lecteurs et lectrices le meilleur orgasme que vous avez eu avec de la nourriture ?

C’était au restaurant. J’étais avec ma chérie. Comme elle est Alsacienne je l’avais invitée dans une charmante petite adresse à coté de la Gare de l’Est déguster une … choucroute.

J’avais déchaussé mon pied droit que j’avais inséré entre ses cuisses. La serveuse était un peu étonnée de voir que chaque fois qu’elle dégustait une bouchée mon amie poussait un petit gloussement.

Bien mieux que Meg Ryan dans « Quand Harry rencontre Sally ». Car elle au moins ne simulait pas …

Merci à Jérôme d’avoir répondu à toutes mes questions avec autant de précision et de gentillesse

Si vous souhaitez joindre Jérôme et vous initier vous aussi à la cuisine érotique vous pouvez lui écrire à l’adresse suivante: jerome.encuisine@gmail.com

Le bonne nouvelle est que vous allez bientôt pouvoir le suivre également sur son site internet qui vous ouvrira ses portes des le 28 décembre

jerome-encuisine.fr (site en construction livrable le 28 décembre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.