Ma soirée #EmbrassezQuiVousVoulez

Publié le Publié dans J'ai testé pour vous

J’ai la chance d’être invitée à de belles soirées libertines mais cette fois-ci en plus d’être invitée j’avais pour mission avec le Chef Jérôme de faire rêver nos convives.

Bien avant la date fatidique nous avons réfléchis, tous ensemble, avec L’organisateur Laslo Sardanapale et le Chef Jérôme à ce que nous pourrions offrir de nous même pour faire tourner les têtes et pétiller les papilles.

De tests de petits fours au Buddha Bar en réunions au sommet dans le tout Paris, ils nous est venu une idée amusante qui sans nul doute ravirait les invités de cette soirée qui ne cessait de grandir.

Le chef Jérôme se mettrait aux fourneaux pendant que je lui prêterais mon corps voluptueux pour que l’on me mange dessus. Et voila l’idée du buffet Vivant venait de naître et promettait de faire des adeptes.

Le jour JH-2, Il fait plus de 30 degrés. Je descends du métro pour rejoindre le Chef Jérôme chez lui pour caler les derniers petits détails et nous sautons dans un Uber pour rejoindre le lieu de tous les plaisirs : Le Taken

Une traversée de Paris haute en couleur et en mots érotiques, au point de choquer notre chauffeur qui nous regarde comme si nous étions au delà du réel.

Et il a raison, c’est bien cela les soirées #Embrassezquivousvoulez. Elles sont faites pour vous sortir de votre réel et vous plonger dans celui de Laslo qui sait parfaitement mélanger les genres et les ambiances.

H-1, je me retrouve à poil, dans une petite pièce ou j’enfile mes bas résilles et ma longue robe noire au décolleté plus que plongeant. je retrouve le chef Jérôme qui a passé sa tenue de chef et qui découpe des coeurs roses dans de la pâte d’amande.

Je croise Ressan, le célèbre photographe des libertins qui vient de sortir un magnifique livre sur le sujet. Je descends le mythique escalier du Taken et je m’imprègne du lieu qui pour l’occasion est recouvert des oeuvres d’un peintre érotique Patrice blondeau. Je vois un petit groupe de personnes dont je m’approche et je rencontre pour la première fois avec une vraie joie Monsieur « Lady Scarlet » by Madame Marie Line. Et oui c’est un Monsieur/Madame fort élégant, amoureux de l’érotisme qui est là devant moi et je me jette sur lui pour l’embrasser quand je comprend qui il est.

Pierre Adonis , auteur érotique et chroniqueur radio qui est à côté est presque jaloux et réclame à son tour des bises et me présente sa compagne auteure érotique aussi, Laetitia Elle

Il y a aussi le fabuleux tandem Alice et Pat , Maitres du massage BDSM a 4 mains qui savent faire voyager trés loin  ceux qui passent entre leurs doigts.

Je vois arriver dans une petite robe noire des plus sexy, la belle Stella Tanagra, avec son photographe fétiche et attitré. Je passe à coté de Mademoiselle A qui fait des tests son pour son mini concert et qui file dîner avant de ne plus pouvoir le faire .

On m’appelle en haut, je dois faire quelques répétitions pour être sur d’être au point avant mon passage. Max dray, notre maîtresse de cérémonie fait 2m10 avec ses talons et brille de mille feux. Je suis en train d’admirer ses bijoux quand  Quentin de Lelo passe a côté de moi. Il m’explique qu’il va faire tester des toys ce soir aux personnes qui le voudront. Sympa le concept « Du plaisir rien que du plaisir »

Les premières personnes commencent à arriver et je reconnais Adam du site Nouveaux plaisirs  accompagné par l’auteure érotique Clarissa Riviére

Que du beau monde ce soir et cela ne cesse d’arriver, la sécurité ne sait plus ou donner de la tête et il fait de plus en plus chaud. Eric de Troc ton Plaisir arrive tout sourire. Anna et Benjamin de Wyylde sont de la partie aussi.

Je suis en bas noyée dans la foule quand une rumeur monte vers moi, il parait que Julia Palombe vient d’arriver dans une petite robe blanche qui affole la foule. Je la cherche et je la retrouve comme à son habitude rayonnante et accompagnée par l’iconoclaste Sergio Leonardi, musicien de renom qui tutoie les Dieux.

Je discute à droite et à gauche quand on vient me chercher. C’est bientôt l’heure, je dois aller me changer pour mon passage. Je me retrouve dans un vestiaire avec une fétichiste à qui j’applique du lubrifiant à latex sur tout le corps et bien sur j’en profite pour me faire plaisir. Décidément cette soirée tient toutes ses promesses, elle est brûlante.

Je navigue entre les demoiselles de Patrice Cantazaro qui toutes excitées enfilent leurs robes pour le défilé qui va clôturer les animations. La encore j’offre mon aide qui est fort appréciée, c’est mon côté serviable.

Je retrouve le Chef Jérome qui armé de son gros fouet vérifie que ses douceurs sont bien fraîches. Malgré ma tenue minimaliste, j’ai chaud. En haut de l’escalier, nous attendons notre garde du corps qui va fendre la foule pour que nous puissions accéder à la piste de danse. Je porte telle une esclave, le plateau de friandises au dessus de ma tête pendant que je suis promenée en laisse. La foule est intense et électrique, la chaleur et à son summum et je commence à voir dans les yeux autour de moi, monter un désir puissant.

Je me transforme en buffet vivant pendant 10 minutes et l’on vient manger sur moi, c’est Stella Tanagra qui fait office de maîtresse de cérémonie et qui  choisit les candidats à la dégustation. Un peu timide au début ils deviennent voraces et je me retrouve dévorée par des femmes qui au passage viennent m’embrasser goulûment. Il n’y a pas de doutes, nous respectons scrupuleusement le thème de la soirée. Notre final est grandiose, je met dans ma bouche de petits dragées au chocolat en forme de coeurs qu’il faudra venir chercher dans un baiser. Je reçois le plus brûlant de ceux ci par une belle blonde qui me donne des frissons partout.

Voila c’est déjà fini et nous repartons comme nous sommes arrivés auréolés de regards plein d’envies.

Le reste de la soirée, je le passe à danser au rythme des chansons que le DJ égréne. Je fais de belles rencontres sensuelles, je me frotte contre d’autres corps et je vais regarder ceux qui n’ont pas résisté à la tentation de s’assembler plus étroitement.

Je fais un dernier tour de piste, embrasse Jean-Pierre de Métamorph’ose, puis telle cendrillon, je m’éclipse discrètement, m’engouffrant avec classe dans un uber de la nuit, pour regagner mon chez moi et mon lit qui me tend les bras.

Quelle soirée !!!! ou je n’ai pas cessé d’embrasser qui je voulais.

Il parait que la prochaine s’exporte et qu’elle sera à Miami, mais chut, je ne vous ai rien dit !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.