Travail d'auteur

Notre année de la baise

snow-white

Premier Janvier, 7 heures du matin, j’ouvre péniblement les yeux, réveillée par ma chatte qui  n’en peux plus de devoir attendre la dose de câlins qu’elle pense lui revenir de droit. Elle miaule d’impatience en venant chercher ma main pour que je la passe doucement sur son doux pelage de petite bête capricieuse.

Je rentre dans cette nouvelle année en regardant mes doigts plonger dans de la fourrure rousse tigrée, alors je ferme les yeux et je pense à tous ces moments de plaisir qui m’attende et que je vais faire en sorte de vivre toujours plus fort, toujours plus  intensément.

Je pense à toi surtout, car c’est avec toi que j’ai envie d’avancer et d’aller toujours plus loin dans cet amour qui nous lie.  Je baigne dans un souffle de perversité qui m’entoure et me pousse à vouloir trouver, la meilleure solution, la plus belle jouissance pour la déposer à tes pieds et te l’offrir.

J’ai envie de ramper à tes pieds et comme marie madeleine, la pute repentie de la bible, te les laver avec mes cheveux, j’ai aussi envie de te sucer, d’abord les doigts, pour bien sentir leur puissance puis la queue car j’aime aller boire à la source de ta vie.

Mais tu es dans un ailleurs ou je ne suis pas et je me sens perdue sans toi. Je trouve cela cruel de devoir t’attendre comme cela tout le temps, même les jours de fête ou c’est avec toi que je voudrais me réjouir et que mon corps te désire. Mais à cela aussi je suis soumise et je t’attends en silence, sagement, car je sais que tu seras la bientôt comme un magicien qui apparaît sans qu’on l’attende.

Je sens déjà la contrainte de ton regard puissant sur moi, la brûlure de ma cuillère en bois que tu as faite graver à mon nom et avec laquelle tu feras rougir mon cul. J’espère que tu ne seras pas clément et que je sentirais toute la dureté de ton esprit me corriger ardemment.

Tu sais combien j’aime que tu me tortures, combien ça me fait couler et te désirer encore plus fort. D’ailleurs au moment où j’écris je suis toute mouillée à l’idée que tu viennes dilater mon cul et t’y enfoncer avec douceur et passion, je veux te sentir habité par une énergie que tu ne contrôles plus, une force qui t’avales et qui te dévaste. J’ai envie que tu remplisses mon cul de champagne et que tu viennes y boire, tendant la langue pour y recevoir le liquide sacré appartenant aux dieux. Puis enfin désaltéré que tu viennes à ton tour me remplir de ton sperme adoré. N’est ce pas une belle façon de fêter cette nouvelle année?

Je fantasme d’être ta chose, ton objet sexuel, celui à qui tu infligeras tout le dictionnaire amoureux du cul et que tu feras jouir parce que c’est bon et que ça t’amuse. Je me rêve nue dans la rue, partout, attachée à ton regard et à ta volonté, ouvrant grand ma chatte et mon cul pour que tu puisses les posséder au grand jour sous les yeux curieux des badauds. Mon esprit courre, ma volonté s’enfuie, mon désir transpire de moi , j’ai si chaud, je suis une chaudasse, je suis ta bonasse……J’ai besoin de toi.

Je trépigne d’envies, j’ai envie de m’accrocher aux rideaux comme ma chatte, je suis comme une enfant qui rêve de la magie de Noël et qui  prie très fort pour voir un jour le père noel. Moi, je me soulage toute seule de ce trop plein de désir que je ne sais plus gérer et je me fais jouir encore et encore en criant ton nom et en miaulant plus fort que tous les chats du quartier.

Je ne te l’ai pas encore dit, mais j’ai pris des résolutions pour cette nouvelle année qui commence, elle sera notre année de la baise, celle ou délivrés de toute morale nous baiserons à l’infini découvrant chaque jour que nos limites régressent et nos envies progressent.

Je veux une année orgiaque, débridée et coulante de désir dans tous les sens. Je sais que tu seras d’accord, pour vivre ce que tu ne peux vivre qu’avec moi. Je veux aussi le raconter pour ne pas oublier ton visage qui jouis et dont je ne sais pas encore me lasser. Je veux aussi le capturer à travers des photos qui me feront me sentir plus proche de toi les jours ou tu ne seras pas là. Je veux créer notre univers érotique, qu’il soit beau et fantastique, qu’il nous fasse rêver et qu’il vous transportent, vous , nos lecteurs fidèles.

Mon homme, mon Maître, 2016 est notre année de la baise, je nous la souhaite orgasmique, onirique, mirifique et explosive.

Une réflexion au sujet de « Notre année de la baise »

  1. Tu as raison profites de ton bonheur
    Tant que tu es heureuse c est le principal
    Je te souhaite une excellente année qu elle te comble encore + que la précédente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.