Nos Sexo Test

J’ai fêté mon anniversaire au Moon City et je n’ai pas aimé

J’avais envie d’y aller depuis longtemps mais je n’avais jamais vraiment pris le temps de le faire, quand une de mes amies m’a proposé d’y fêter mon anniversaire, je me suis suis dit que c’était l’occasion idéale pour découvrir ce lieu qui me faisait de l’oeil. Mais il me fallait le sésame ultime, l’autorisation de mon Maître. N’étant pas disponible pour être avec moi, il me fit la bonne grâce de m’accorder cette sortie.

Nous voici parties en voiture pour nous y rendre. Toute excitée à l’idée de passer une bonne soirée et de profiter du célèbre jacuzzi dont j’avais tellement entendu parler, je me tortille sur mon siège.

Cela fait longtemps que je n’ai pas vue mon amie, on commence par débriefer sur nos mecs, on se raconte ce qu’on aime bien faire au pieu et surtout on s’interroge sur ce qu’on va trouver ce soir. Pour moi c’est clair comme de l’eau de roche, j’y vais vraiment pour chroniquer l’endroit sur le blog. Je suis toute seule sans mon Maître et comme d’habitude dans ces cas là je suis débranchée, ce sont nos règles. Il est bien évidemment hors de question que je vive quoique ce soit sans lui et j’ai promis que je serais digne de confiance, ce que je suis toujours.

Reconnaissable entre mille puisque la façade est sculptée en version orientale

D’ailleurs c’est un sujet qui amuse follement ma copine qui elle, est bien décidé à vivre des aventures si celles-ci viennent frapper à sa porte. Elle ne comprend pas pourquoi j’ai voué un culte de fidélité à un homme qui de plus est n’est pas disponible tout le temps pour moi, mais elle me connaît bien et sait qu’il est inutile d’insister sur ce point. Elle est sans conteste beaucoup plus téméraire que moi et bien évidemment beaucoup plus libertine ce qui ne me gêne pas le moins du monde.

Moi je suis la chaudasse d’un seule homme et je vous avouerais que c’est déjà un vrai boulot à plein temps qui me comble totalement .

Après avoir délibéré sur le but de notre soirée, nous finissons par arriver à Pigalle devant les portes du Moon City. Reconnaissables entre mille puisque la façade est sculptée en version orientale /indienne. Nous sonnons et nous attendons sagement, quand un grand black qui se trouvait sur le trottoir à notre arrivée nous demande si nous connaissons l’établissement.

(Oui, de nom seulement pour moi, mais ce n’est pas grave)

Nous jouons aux filles qui ont fait cela toute leur vie. Je laisse parler mon amie qui gère sans sourciller les 1 m 97 du vigile à qui j’ai demandé combien il mesurait et qui m’a répondu du tac au tac “de quelles mesures je voulais ?”

Nous ne devons pas avoir l’air trop néophytes ou alors m’a réponse l’a amusé car il nous laisse rentrer en nous souhaitant une bonne soirée.

On tombe sur un homme qui nous accueille en nous donnant une serviette et un paréo. C’est gratuit pour les filles et puis comme c’est mon anniversaire, il me promet une surprise dans la soirée. Il nous indique l’endroit où nous devons nous changer, et nous informe que le buffet est servi. Jusque là tout va bien, même si je me demande combien il mesure à l’autre endroit le vigile. (Je suis coquine, je sais mais il m’a intrigué)

Nous montons toute les deux et nous nous déshabillons dans une atmosphère bon enfant. Il y a avec nous des couples qui ont l’air d’avoir l’habitude du lieu et qui me semble assez sympas. Nous laissons nos vies dans nos casiers et nous nous parfumons légèrement avant de nouer nos paréos qui ne sont pas mal du tout. Je suis toute de rouge vêtue avec de grosses fleurs du paradis qui viennent lécher mes fesses.

Nous échangeons des sourires et nous plaisantons avec les gens autour de nous. Une fois prêtes nous redescendons à l’accueil, passage obligé, avant de pouvoir accéder au salon. Nous poussons des portes battantes et nous découvrons une sorte de salon avec un bar et déjà plein de gens qui sont en train de dîner.

Ma première déception

Ça fait un peu colonie de vacances ce petit troupeau armé d’assiettes en plastiques. Il faut dire que l’ambiance paréo, salade de riz ça me rappelle mes années camping avec mes parents. Le buffet est simple mais bon, je profite du salon et je m’installe dans un fauteuil en cuir. Mais où est la piste de danse ?

Ma première déception est de voir qu’en fait, il n’y a aucune place pour danser. Si je n’avais pas l’intention de consommer, j’avais vraiment envie de danser et là cela va être impossible. Visiblement on ne danse que lors des soirées à thèmes, soit 1 ou 2 fois par mois. La bande son est aussi hyper limitée. Le temps que nous mangions j’ai déjà entendu 2 fois les mêmes chansons.

Après dîner, nous décidons de faire le tour des lieux. C’est beaucoup plus petit que ce que je m’étais imaginé. Il y a des pancartes partout qui demandent aux utilisateurs de ne pas baiser dans le jacuzzi. C’est assez mauvais signe, ça laisse supposer que les consignes premières d’hygiène et de respect des autres ne sont pas respectées. Et puis c’est franchement moche il faut bien le dire, ça dénature un peu les lieux.

Par terre il y a plusieurs serpillières qui traînent aussi comme si on avait pas bien fini le ménage, c’est pas terrible.

Nous montons à l’étage et je découvre des coins câlins qui ne m’inspire pas confiance du tout. Je n’irais pas m’y étendre pour tout vous dire. C’est trop sombre, trop humide et cela n’a pas l’air très propre.

Et mon impression se confirme quand je vois 12 types sur la même nana. Si celle ci voulait de la pluralité à l’origine, elle semble avoir du mal à gérer cet afflux de mains baladeuses, je la vois à plusieurs reprises pousser des mains qui reviennent pourtant sur elle sans tenir compte de rien.

Je redescend peu convaincue du lieu et avec déjà l’envie de partir. Mais je me contiens et décide d’aller profiter du jacuzzi qui est l’attraction phare de l’endroit.

Après une douche chaude, je rentre petit à petit dans l’eau et je m’installe dans un coin. L’ambiance est bizarre, les gens ne se parlent pas et restent en couple. Il y a des mecs seuls qui matent tout ce qui bouge et qui ont parfois des regards de mendiants.

Je vois une fille qui a l’air déjà bien partie plonger tout d’un coup sous l’eau pour sucer son mec. Celui-ci la maintient par la tête trop longtemps et je ne la vois pas remonter. Il va la noyer à ce tarif là !!! puis je le vois jouir et se répandre dans l’eau, beurk, j’en ai des hauts le coeur de dégoût. Je m’empresse de sortir sans me soucier de la presque noyée.

De toute façon, je ne vois plus clair, l’eau est tellement chlorée que j’ai les yeux qui pleurent et ils sont tous rouges.

J’ai une tête à faire peur et je pue le chlore malgré une bonne douche quand je rejoins le salon. Je crois que je pourrais jouer dans un film qui s’intitulerais “la revanche des Zombies”. Il n’y a toujours pas d’ambiance. Un chapelet de couple est au bar. Ils boivent silencieusement leurs verres en regardant autour d’eux ce qu’ils vont bien pouvoir pêcher ce soir.

Sauf que nous avons tous la même tête aux yeux rouges et aux cheveux trempés et ébouriffés. Des antithèses de la séduction. De vrais tue-l’amour. J’ai une pensée pour les clubs ou au moins on sent bons dans la plupart des cas.

Je discute à droite et à gauche avec des couples. Il y a aussi un groupe de nanas qui sont venues seules et qui se désespèrent de trouver ” une bonne queue” ce soir. Les couples présents sont soudés l’un à l’autre et il est certain qu’ils ne vont pas faire preuve de compassion pour elles. De plus, comme elles le disent, les nanas en couple n’ont pas du tout envies de prêter leurs mecs. Les mecs n’ont plus d’ailleurs, j’ai essayé de draguer pour passer le temps, une femme qui était avec son mari, celui ci l’a assez mal pris. Il m’a même dit que sa femme n’avait pas de fantasmes lesbiens Elle !!!!  Elle n’avait pas tout a fait l’air d’accord mais je pense qu’elle n’avait pas envie de contrarier son mâle Alpha, aussi mal informé sur les désirs des femmes soit-il.

C’est la bérézina et la bande son me chante pour la 10 ème fois. “Despacito”. J’envoie valser un type bourré qui se prend pour un légionnaire et qui cherche à baiser car il va bientôt mourir selon lui.

Je me farcis aussi un vieux bonhomme qui ne comprend pas le fait que j’aime le vintage mais pas les antiquités.

La fille qui faisait de l’apnée vient se coller à moi pour danser autour de la barre de pôle dance. Elle est complètement cuite, à perdu son paréo et se bat avec un bout de serviette pour ne pas être toute nue.

Elle rie la bouche grande ouverte se trouvant sans doute très drôle et me dit qu’elle adore boire. D’ailleurs tous les mecs venus seuls lui proposent un verre et elle leur roule à tous des pelles, même au légionnaire qui cite le “Che” à toutes les sauces.

Je m’ennuie ferme, je ne m’amuse pas du tout et je trouve le lieu bien en dessous de mes attentes. Ma copine parle boulot avec un type qui lui parle de Ferrari et de chocolat. L’Antiquité est revenu me faire un show à la “Aldo Maccione”. Je vois briller ses chaînes en or pendues autour de son cou et j’essaye d’y lire son prénom composé sans succès.

Il fait son job de mec qui est la pour mettre des cartouches et s’obstine à me parler alors que je lui tourne la tête pour lui faire comprendre que je ne suis pas interéssée. Ce n’est pas avec moi ce soir qu’il va gagner ses galons de bon chasseur.

Viens se greffer à tout cela, un gars avec des dreads qui a l’air complètement défoncé, Il veut entendre la bonne parole féminine avant de rentrer chez lui. Il se colle a moi et mon amie avant de se faire rappeler à l’ordre par le grand vigile qui a des mensurations extraordinaires de partout.

Je n’aime vraiment pas cet endroit et j’ai envie de partir.

Dans les vestiaires du haut, je croise un type qui me dit “on a rien fait ensemble c’est dommage” je le regarde avec le regard d’un poisson rouge en détresse et lui tourne le dos sans plus de considération. Je l’entends dire la même chose à la fille qui arrive derrière moi et qui semble y trouver un intérêt certain. Décidememnt je ne suis pas du tout faite pour cet endroit.

Mon Avis sur le Moon City:

je ne recommande pas le Moon City. En tous les cas pas un samedi soir. Je n’y aime pas la clientèle. J’ai trouvé ma visite très en dessous de mes attentes. Le personnel est gentil mais ils ne font pas le poids face à leur clientèle qui est peu aimable et peu éduquée.

Pour ma part je n’y retournerais pas. Ça ne correspond pas du tout à ce que j’aime dans ce genre d’endroit. C’est à mon sens beaucoup trop bas de gamme bien que l’entrée soit de 68 euros pour un couple et de 150 euros pour un homme seul. J’ai eu l’impression toute la soirée que les gens erraient un peu dans leur coin sans prendre beaucoup de plaisir. J’ai trouvé ça vraiment dommage qu’il n’y ai aucune connexion entre les clients alors que le fait d’être tous en paréos ou nus devrait l’induire naturellement. L’ambiance de cet endroit est mal gérée, une bande son un peu plus fournie et un endroit pour danser contribueraient nettement à améliorer les choses.

Il serait aussi bon de surveiller plus attentivement le jacuzzi afin que des comportements allant à l’encontre des règles de bienséances soient sanctionnés tout de suite.

 

6 réflexions au sujet de « J’ai fêté mon anniversaire au Moon City et je n’ai pas aimé »

  1. Je comprends ta déception… moi-même en tant qu’homme je n’aurais pas apprécié… Je n’aime pas les gens ivres notamment… Mais il y a bien d’autres lieux pour s’éclater… même hors de Paris…

  2. Je conseille la pause déjeuner en semaine… peu d’affluence mais suffisement, hygiène très bien, alcool très modéré…. pour moi ne expérience top, et renouvelée!

  3. Rappelons que s’ébattre dans un jacuzzi ne dénature pas vraiment la propreté de l’eau. Ejaculer, c’est autre chose.
    Ainsi des libertins peuvent baiser comme des fous dans un jacuzzi (sans éjaculer) si les règles suivantes sont respectés :
    Prendre une douche avant
    Prendre une douche avant (oui oui, je répète)
    Prendre une douche à l’eau claire avant. C’est à dire sans savon ni shampoing (le but de la douche est d’enlever tout ce qui n’a pas à être sur une peau au naturel – transpiration, savon, shampooing, crème, MAQUILLAGE, parfum)
    Si l’eau du jacuzzi est traitée efficacement. Recyclé avec les bons équipements, …

    Avant d’arriver au Mans, nous pensions qu’il était logique d’avoir les yeux qui piquent au bout d’un moment dans le jacuzzi. Et puis nous avons découvert les Amazones, l’Ambassade … où vous pouvez rester dans un jacuzzi pendant une heure, baiser dedans sans voir des capotes flotter, … les clients sont bien élevés et sont propres!

    Nous avons découvert le moon city quasiment alors qu’il n’était ouvert que depuis quelques mois. C’était Nos premiers pas dans le libertinage. Et avons été subjugués par la déco et l’ambiance propice aux débutants. C’est d’ailleurs la réputation qu’il avait à l’époque. Au grand dam des libertins confirmés pour qui l’ambiance y était trop calme.

    Progressivement les choses ont changé. D’abord le gérant. Puis les prix et enfin les clients admis à y entrer.

    Cela correspondait à notre départ en province. Il n’y a pas longtemps, nous y sommes retournés et avons fait le même constat que toi. Sans avoir le courage d’écrire un article sur notre site. Trop déçu par ce club qui nous a fait découvrir le libertinage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.