Nos Sexo TestNotre avis sur le cul

Nous avons essayé l’échangisme dans un sauna libertin Parisien.

Le libertinage, l’échangisme, les orgies et les partouzes font partis de notre univers érotique. Certains diront qu’il y a des degrés différents dans chaque pratique, plus de respect ou de liberté à certains endroits plutôt qu’à d’autres, mais pour ma part j’y vois toujours la même chose. Des corps qui se partagent et qui se mêlent.

La subtilité des différentes pratiques vient sans doute de l’état d’esprit dans lequel on se trouve au moment ou nous décidons de les vivre et du consentement mutuel qui doit y régner. Je ne me suis jamais sentie libertine dans l’âme même si j’ai eu pas mal d’amants au final. M’échanger ne m’était jamais venue spontanément à l’esprit dans la mesure ou il me semblait que beaucoup de conditions devaient exister pour que je me laisse tenter par l’expérience. Il fallait surtout que je gère ma jalousie et je ne m’en sentais pas vraiment capable.

Dans la réalité c’est assez différent de ce que l’on s’imagine au final et je ne suis pas sûre d’avoir vécu une véritable expérience échangiste comme on peut se la représenter mentalement. Je dirais que j’ai plutôt surfer sur les événements comme ils se sont présentés et que je n’en garderais pas un souvenir impérissable.

Nous avions prévus d’aller au 2 plus 2 pour en tester l’ambiance et les installations , puis le temps tourna au froid et je proposais à mon Maître d’aller plutôt nous réchauffer dans un club qui proposait jacuzzi, sauna et hammam. Nous voilà donc en route pour expérimenter l’Eclipse dont nous avions entendu parler grâce à nos ami.es du milieu. J’avais déjà visité le Moon City et je n’avais pas particulièrement “kiffé” ma soirée mais je me disais qu’avec mon Maître cela serait sans doute bien plus sexy et excitant.

L’endroit est fidèle à sa description et aux échos qui me sont parvenus, donc jusque là aucune surprise et plutôt de l’amusement en voyant mon Maître se battre avec son paréo. Parce que pour ceux et celles qui ne le savent pas encore, on se ballade quasi à poil dans ce genre d’endroit avec autour du poignet une petite sacoche pleine de munitions (préservatifs et jetons pour boire gratuitement au bar).

Direction les douches ou nous croisons un couple qui me plaît bien physiquement, ils ont l’air sains et je pense que c’est une des qualités essentielles qu’il faut posséder dans le libertinage. Puis hop on s’immerge dans l’eau chaude du jacuzzi qui nous tend les bras. Je passe un moment magique, la combinaison, de l’eau, de nos deux corps, de mon Maître et de ses baisers me détend complètement. J’en profite pour le caresser doucement sous l’eau, j’aime bien voir qu’il est raide de désir, ça m’excite toujours follement. Les gens affluent dans l’eau en couple et parlent de leur boulot pour certains comme si c’était le lieu et le moment. Cela n’entache cependant pas mon plaisir et je me laisse envahir par le désir qui monte en moi.

Que je suis bien !!! je pourrais rester là toute ma vie à rouler des pelles à l’homme le plus sexy de la planète à mes yeux quand on nous demande soudain de sortir de l’eau car le jacuzzi déborde dans le club. Je n’ai pas envie du tout de sortir mais nous suivons le mouvement général et récupérons nos serviettes et paréos. J’ai perdu la mienne que quelqu’un a fait tomber dans l’eau au sol. J’ai froid , je claque des dents et nous nous réfugions à l’étage ou se trouve les coins câlins et le sauna. C’est le moment de visiter l’endroit et de se poser pour se câliner au sec.

Après avoir visité toutes les pièces, nous trouvons un endroit sympa mais quasi dans le noir, ce qui n’est pas génial pour se regarder, mais nous ferons avec. Je commence à m’occuper de mon Maître comme j’aime le faire et je le sens s’abandonner à moi quand d’autres couples arrivent. Et c’est là que tout bascule et pas forcément dans le bon sens.

Un couple que j’avais vu dans le jacuzzi, et qui ne m’avait pas forcément attiré commence à me caresser les pieds et les fesses. Si la femme le fait tout en douceur, l’homme essaye déjà de me mettre ses doigts dans la chatte. Niveau classe et politesse, c’est super moyen, je pousse sa main mais il insiste ce qui m’irrite particulièrement. Je me retourne et lui dit que je ne suis pas attiré par les hommes mais plutôt les femmes. C’est clair comme message ça pourtant !!

Et c’est là que certains sont très malins, bien plus que vous et moi réunis, la femme prend tout en main, me fait des compliments et me caresse en même temps qu’elle se met à caresser la queue de mon Maître. Son compagnon revient donc à la charge vers moi en se disant que puisque j’accepte les caresses de sa femme , il peut bien à nouveau essayer de me mettre des doigts dans la chatte. De plus il m’attrape dans ses bras , me serre et essaye de m’embrasser. Je suis obligée de me débattre et pour rester polie, je lui dit que je n’embrasse pas et que je ne souhaite pas être pénétrée par lui.

A côté, la femme continue à caresser mon Maître, à l’embrasser et ils semblent y prendre du plaisir tous les deux. Très curieusement je ne me sens pas du tout jalouse ni affectée par cette situation, je les regarde comme le ferait quelqu’un d’étranger qui n’a pas de liens affectifs avec les protagonistes. La femme dit quand même à son compagnon que je ne souhaite pas être pénétrée parce qu’il ne semble pas bien comprendre qu’il faut lâcher l’affaire et qu’il tire sur mon paréo désespérément . Il finit par me lâcher et j’en profite pour reculer vers le fond du lit. La femme toujours très douée pour mener le jeu, lui dit d’y aller plus doucement. Je l’autorise à me donner une fessée pendant que j’embrasse mon Maître, mais comme ce n’est pas ce qu’il veut, il y va tout doucement en essayant toujours de me fourrer ses doigts.

A ce moment là, je pense que le gars est un abruti de première et que je dois m’en débarrasser au plus vite. Je lui attrape la queue qu’il a demi molle et je le branle pour achever ce simulacre d’échange de partenaires. Si cela se passe bien du côté de mon Maître, moi je n’en peux plus de ce type que je n’ai pas choisi, qui ne me plaît pas et ne m’excite pas du tout. Il m’attrape soudain par le cou pour que je le suce et finit par m’éjaculer à moitié sur la joue et sur le bras en s’excusant. Génial !!!! Mais au moins je suis enfin libérée de lui puisqu’il s’en va aussitôt me laissant m’essuyer.

Mon Maître est toujours avec la femme et je me fais la réflexion intérieure que les hommes bien entrepris sont nettement moins difficile que les femmes quand il s’agit de s’échanger. Mais quand celle-ci réclame de se faire défoncer, Il décline par manque de désir. Nous nous retrouvons enfin tous les deux, un peu étourdis par tous cela dans la mesure ou nous ne l’avions pas vu venir et que nous avons dû le gérer sans pouvoir échanger l’un avec l’autre de nos envies à ce moment là. Mais nous reprenons bien vite nos esprits et nous nous donnons du plaisir à deux avec le même enthousiasme habituel.

La morale de cette aventure est la suivante, sans véritable désir l’acte sexuel est voué à l’échec en tous les cas pour un couple comme le nôtre. Attention , il y a des couples qui sont doués pour s’approprier les autres sans se soucier d’autres choses que leurs propres envies. Je pense que nous sommes tombés sur ce genre de profil. Comme nous ne sommes pas libertins, j’en déduis que nous étions facilement utilisables dans ce sens là. Je regrette de ne pas avoir été plus directe avec le boulet dont j’ai hérité et de l’avoir carrément repoussé car j’ai eu du mal à le gérer.

Cela ne m’a cependant pas découragé de retenter l’aventure avec mon Maître mais à l’avenir, je ne m’allongerais plus dans des coins trop sombres, je repousserais plus violemment quelqu’un qui ne me plait pas et surtout je choisirais en amont le couple qui à mon sens à toutes les qualités pour nous séduire tous les deux.

Une réflexion au sujet de « Nous avons essayé l’échangisme dans un sauna libertin Parisien. »

  1. Une expérience qui mérite d’être racontée… beaucoup se font des illusions sur les saunas et autre lieux échangistes… Il faut être motivé et surtout ne jamais forcer une personne qui n’a pas “envie” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.