Notre avis sur le cul

Je suis une Ejac’Faciale Addict

C’est quoi l’éjaculation faciale ?

C’est l’acte de recevoir la semence de son ou sa partenaire sur le visage. Contrairement à ce que l’on voit couramment, l’éjaculation faciale n’est pas que masculine, elle est aussi féminine et c’est important d’intégrer cette idée. Les femmes peuvent éjaculer leurs plaisirs sur le visage de leurs amants de la même façon que les hommes le font. Je suis toujours étonnée que l’on ne souligne pas ce fait.

Il parait que c’est avant tout Porno, une sorte d’avilissement de la femme qui serait, à travers cet acte, exploitée par la puissance patriarcale de l’homme et humiliée. (C’est la version commune sur le sujet, j’y adhère pas vraiment pour ma part)

Cependant ce n’est que dans les années 80 que l’acte a commencé à être pratiqué dans les films pornographiques et ce plutôt par soucis de montrer aux spectateurs le sperme des acteurs. En effet, c’était une façon de crédibiliser les hardeurs en prouvant leurs éjaculations. Aujourd’hui, ça fait partie intégrante du scénario d’un film porno et c’est même devenu une pratique que l’on peut qualifiée de “phare”.

Pourquoi je pratique l’éjaculation faciale ?

Je trouve que c’est simplement beau. Un échange mélodieux entre le dominant et sa soumise. Offrir son visage porteur des 5 sens à son partenaire pour qu’il y dépose sa semence c’est comme lui offrir une feuille blanche pour qu’il commence à y écrire une histoire. Je n’y vois rien d’humiliant même si je comprend que cela reste encore tabou pour beaucoup de personne.

Je pratiquais déjà la” biffle” et j’aimais beaucoup le contact du sexe de mon Maître sur mon visage. Cela m’a semblé donc très naturel d’insérer dans nos pratiques l’éjaculation sur le visage. J’aime particulièrement ce moment que je trouve très excitant pour ma part et je le recommande vivement aux couples qui veulent progresser dans leur sexualité.

Mes conseils pour commencer à pratiquer

1. La règle d’or avant de commencer à pratiquer est d’en parler ensemble. Cette étape est à ne pas négliger car il est primordial que les deux partenaires soient totalement en accord sur ce qu’ils veulent et comment ils vont y arriver. Si vous ne trouvez pas d’accord commun abandonner l’idée de pratiquer car cela ne sera jamais profitable.

2. Une fois que vous êtes ok tous les deux: Détendez vous !!!, il faut être dans un bon mood pour pratiquer une bonne sexualité. Ne vous inquiétez pas vous ne faites rien de grave, vous tentez seulement de vivre de nouvelles aventures ensemble.

3. Trouvez une position qui vous convient et qui soit confortable pour vous deux. Pour ma part, j’aime bien être à genoux, mais il est possible de faire cela aussi allongé, il n’y a pas de règles définies dans le domaine.

4. Gardez des mouchoirs à proximité de vous si vous pensez avoir du mal à supporter le sperme sur votre visage, ainsi vous pourrez vous essuyer tout de suite. Attention à vos yeux, le sperme à tendance a brûler un peu la muqueuse, autant éviter cette zone.

5. Amusez vous surtout et laissez vous aller au plaisir et aux sensations de l’acte.

 

Récit d’une de mes éjaculations faciales

Je me mets à genoux et j’observe le roc que possède mon amant. Je me délecte visuellement des couleurs de sa chair. Ici du rose poupon qui s’étend sur une belle longueur et là une tâche plus sombre, un univers de peau plus ridée avec un léger halo de marron. On dirait les nénuphars des Nymphéas, flottants au milieu de l’immensité qu’est son corps.

Sa peau est vivante, elle frisonne et tressaute par moment comme le ferait l’eau d’un lac, c’est infime et fugace mais je peux voir la vie couler en lui. Je ferme un instant les yeux et j’imagine mentalement le chemin que va emprunter son sperme pour finir en apothéose sur mon visage serein.

Soudain, le désir de tendre la main pour happer un peu de son énergie m’effleure, mais je n’en fais rien pour ne pas troubler cet instant magique.

Il bande follement, son gland se décalotte doucement et je découvre une vallée humide aux puissants reflets rouges, une fraise bien mûre, spongieuse qui n’attend que d’être mangée. L’odeur de son intimité m’envoûte subtilement, elle vient flatter mes narines et me rappelle combien le désir est animal et présent en nous. J’aime les hommes qui n’ont pas peur de leur animalité et qui me tendent fièrement leurs virilités.

Je pourrais me jeter dessus sans me retenir et y répandre la salive d’envie qui est venue inonder ma bouche mais je n’en fais rien non plus, je ne veux pas gâcher mon plaisir à regarder sa queue prendre vie.

Son souffle est court, son corps travaille dur à me montrer combien il a envie de moi. Il ne me dit rien pourtant,  mais son silence est éloquent. Je plonge alors mes yeux dans les siens pour essayer d’y lire ce qu’il faut que je fasse.

J’enroule ma main autour de sa queue et je serre fermement. C’est doux, chaud et ça palpite très fort, je la fait aller d’avant en arrière et je le sens gigoter de plaisir. J’aime le masturber doucement puis plus fortement, j’aime voir la peau de sa queue aller et venir, découvrir son gland puis l’engloutir à nouveau. On dirait le ressac des vagues à la seule différence que ça ne mousse pas !

Je me sens puissante, sa queue entre les mains, je suis le chef d’orchestre de son plaisir et celui-ci ne viendra que lorsque je l’aurais décidé. Il se laisse faire, s’abandonne à mes mains expertes auxquelles il fait une totale confiance. C’est beau un homme dans la phase de montée de plaisir. J’aime voir ses yeux briller de cette curieuse lueur qui me fait comprendre que je suis celle qui lui donne ce dont il à besoin.

Je le baise avec mes mains, je tiens entre celles-ci une partie de sa vie, je suis la garante du plaisir qu’il va avoir et je m’applique toujours plus pour lui apporter ce qu’il attend. Je me relève un peu, je suis droite sur mes genoux mais je n’ai pas lâché sa queue que je continue à branler de plus en plus fort. Je suis coquine, ou chipie , je ne sais plus, mais je vais jouer avec le bout de ma langue sur son gland. Je lui raconte avec celle-ci, des histoires coquines, de celles que l’on murmure aux oreilles des hommes avertis. Il gémit et je sais alors que tout repose sur mes épaules.

Je l’aspire, le mange, le déguste et je serre un peu plus fort. Sa queue est devenue un piston dont je me joue avec délectation. J’empoigne ses couilles avec mon autre main, je suis une équilibriste du plaisir , une mécanicienne qui sait quand il faudra lâcher la vapeur pour faire exploser la machine à plaisirs.

Je rapproche mon visage de sa queue, je la colle, m’en barbouille les joues, les lèvres et je continue ma mission de “branlage d’objet intime”.

On y est presque, mes bras fatiguent, mes genoux s’enfoncent dans le sol toujours plus loin. Je donne un dernier élan à mon savant massage de couilles et je perçois déjà les tressautements du sperme qui arrive à grand galop.

Je renverse un peu la tête sur le coté, pour faire de jolies coulures et je mets une touche finale à mon acte masturbatoire. Le voila ce sperme tout chaud qui explose à la vie. Tel un empereur, il ravage tout sur son passage, mettant à feu et à sang, mes cheveux, mes joues et mes lèvres, pour mon plus grand plaisir. Je suis recouverte de sa semence odorante qui coule le long de mes joues et de mon nez, j’ai fermé les yeux pour ressentir la moindre sensation. Je sors ma langue pour ramasser au passage une goutte de son sperme que je laisserais fondre sur ma langue. Je suis heureuse et apaisée d’avoir partagé avec lui un si joli moment.

Je sais aussi que je suis belle ainsi, toute pleine de lui, je m’allonge à ses cotés et je me laisse dériver vers d’autres contrées.

4 réflexions au sujet de « Je suis une Ejac’Faciale Addict »

    1. Merci beaucoup a vous pour votre commentaire. Nous essayons en effet de montrer que dans toutes les pratiques de la sexualité nous pouvons y trouver de la sensualité. Des Bises. AristoChatte

  1. Encore un article que je viens de savourer, j.en ai les tétons durs, hum, je pense que je vais venir régulièrement sur votre site que je trouve merveilleux. J’adore le sperme facial, bucal, sur les seins, les fesses … c’est pour moi une jouissance finale de nos échanges. Merci de vous lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.