Notre avis sur le cul

Soumise et Domina, mes deux facettes

swit

Il est de notoriété commune que tous les dominants mâles offrent à leurs soumises de petits avantages contribuant à entretenir cette flamme, qui brille pour eux, bien haut au firmament de leurs désirs.

Beaucoup de mes soeurs soumises sont tentées par la pluralité des partenaires, l’organisation d’un gang bang ou bien le prêt de leurs personnes à d’autres dominants. Me concernant, rien de tout cela ne m’attire.

Je n’ai pas d’autres désirs sexuels que ceux que je vis avec mon Maître qui me satisfait pleinement puisqu’il sait m’écouter et m’accompagner vers mes envies les plus profondes. Je ne me sens pas le besoin de me prêter et pour tout vous avouer ça ne me parle pas du tout comme concept. Quant au libertinage, comme je vous l’ai toujours dit, il ne me correspond pas le moins du monde.

Cependant, ma curiosité et mes envies de soumise et de femme, me poussent tout naturellement à vouloir explorer d’autres tendances. Parfaire ma connaissance et prendre des chemins intellectuels différents sont ma priorité. Qui suis-je réellement et jusqu’où puis je developper mon identité féminine ?

Ces réflexions m’ont conduite à faire une synthèse de mes envies les plus profondes et m’ont fait comprendre que j’avais le besoin de voir, d’analyser et d’occuper à mon tour la place que détient mon Dominant.

Je me sens apte à devenir une Domina.

Est-ce que je souffre du syndrome de l’élève qui veut dépasser le Maître ? Point du tout puisque je ne pourrais en aucun cas me passer de ma soumission et de tous les bienfaits que celle ci m’apporte chaque jour. Mais je sens en moi comme une sorte d’appel, chaque jour plus présent qui me pousse à vouloir explorer ce que je ne connais pas encore mais qui me semble pourtant être assez proche de ce que je suis aussi.

On m’a souvent dit que je ferais une bonne Domina, que j’avais le profil adéquate pour diriger un homme ou une femme dans la mise en scène de l’expression de ses désirs. Combien de fois ais-je vu dans les yeux de certains hommes que j’ai fréquenté, cette envie profonde de se mettre à mes pieds et de me servir.

Jusqu’à présent, j’ai toujours considéré cela comme allant contre ma nature intellectuelle tant j’ai de respect pour l’identité masculine. J’ai vu beaucoup de Domina être très cruelles avec leurs soumis et je ne me suis jamais retrouvée dans ces méthodes. Selon moi et j’en ai fait mon cheval d’arme quotidien, la domination d’autrui n’est pas une question de force physique mais de manipulation mentale. Vouloir se mettre au service de quelqu’un n’est pas vouloir se faire massacrer. La nuance est réelle et très importante à mes yeux.

La vision très violente de mes amies domina m’a toujours refroidie et j’ai occulté sciemment cette partie en moi, m’occupant à réaliser et à vivre d’autres désirs plus ancrés en moi.

“Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place – ou la main ne passe et repasse” disait à juste titre Jean de la Fontaine.

J’ai eu un jour une brève aventure au détour d’une soirée avec une de mes connaissances masculines qui ne rêvait que de se soumettre à ma volonté. Je me souviens parfaitement de ce moment de flottement entre nous au moment de passer à l’acte. Nous rêvions tout deux à la même chose, être dominés. Il fallu choisir son camp.

Je ne fus jamais possédée mais je lui offris la meilleure nuit de sa vie, en l’étouffant de ma chatte pendant plusieurs heures et en lui tapant sur la tête quand il avait besoin de respirer. Il n’eut jamais d’érection, mais une satisfaction mentale profonde et régénérante. Je l’avais dominé, prenant les choses en mains et j’avais bien aimé.

Si à l’époque, je n’ai pas poursuivie dans cette voie c’est qu’il me manquait alors l’essentiel, Un Maître. Un homme ferme et juste qui saurait me conduire vers ce que j’avais envie de vivre. C’est aujourd’hui chose faite et je suis comblée au delà de mes espérances.

Je n’ai jamais cherché de soumis mais récemment un homme m’a contacté et m’a fait part de sa volonté de se mettre à mon service. Je l’aurais rejeté sans ne plus y penser si je n’avais pas senti en lui une véritable envie de vivre quelque chose qui lui manquait cruellement. Il voulait être un chien et que je le conduise vers cette voie.

Quelle responsabilité !!! Mais il semblait si convaincu de ma capacité à être sa Maîtresse et moi si curieuse de voir si je pouvais le faire que j’ai pris sa proposition au sérieux.

J’en ai parlé à mon Maître et je lui ai demandé l’autorisation de posséder un chien. Serait-il d’accord pour que je dresse un homme à devenir un parfait chien obéissant aux moindres de mes volontés ? Pourrait-il accepter que ce dressage conduise à du plaisir chez un autre homme ?

Autant de questions importantes que je voulais régler avec celui qui dirige ma vie, car de lui je ne pourrais jamais me passer , d’un chien si.

Mon Maître m’a donné cette autorisation sous conditions et avec un droit de regard total sur ce que je vais pratiquer sur mon Chien.

Je suis alors devenue Switch, soumise à mon Maître et Maîtresse débutante, sévère et exigeante.

Vous suivrez donc désormais mes aventures dans les deux domaines et j’espère qu’elles vous plairont autant qu’à nous.

4 réflexions au sujet de « Soumise et Domina, mes deux facettes »

  1. wahouu j’ai vecu une experience similaire je soumet souvent ds mes relations , mais une amie domina m’a eu lol je fait partie de son cheptel lol

  2. Il peut y avoir des dominas “cruelles”; mais en principe, une bonne domina devrait rester dans le “sain, sûr et consensuel” (même si, ne nous leurrons pas, il y a toujours une part d’insécurité avec beaucoup de jeux).
    Ma Maîtresse pratique avec moi des jeux qui peuvent paraître parfois cruels, je dirais d’ailleurs plutôt “sévères” (car il n’y a cruauté que quand on cherche à faire souffrir l’autre malgré lui) mais cela répond à un besoin de ma part. Ce type de jeux nous convient à tous les deux; c’est donc pleinement consensuel, et Elle reste toujours très attentive à mon état, me limitant même parfois dans mon envie d’aller plus loin.
    Je lirai avec plaisir vos nouvelles aventures dans les 2 domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.