Notre avis sur le cul

Les “exs” envahissantes, ces femmes pitbull.

Qui n’a pas vécu un jour dans sa vie une relation amoureuse avec un homme qui avait une ou des exs envahissantes ?

Vous savez ces femmes qui ont passé un moment de leurs vies avec l’homme que vous fréquentez aujourd’hui et qui sont visiblement incapables de s’en détacher. Celles qui au nom de pleins de raisons plus ou moins valables restent dans sa sphère amoureuse sans intention d’en partir.

Pour ma part, je l’ai subit au cours d’une précédente relation dans laquelle je suis rentrée toute fraîche et pimpante avec bien évidemment une certaine envie d’engagement et de belles choses. J’étais loin de m’imaginer que j’allais vivre des heures sombres et des situations dignes d’un film d’espionnage.

Je savais que mon mec avait eu plusieurs histoires d’amour longues avant de me rencontrer et cela ne me posait pas de soucis dans la mesure ou moi aussi j’avais aimé et même fait des enfants avec un homme pour lequel j’avais toujours beaucoup de respect et d’amitié. Donc quand il m’a dit qu’il avait gardé de bonnes relations avec certaines de ses exs, j’ai trouvé cela finalement assez normal.

Quand on est amoureuse et confiante, on a tendance à se dire que tout va bien aller et que l’on va essayer de faire de notre relation quelque chose d’épanouissant et de tranquille. Quoi de plus normal au final que de vouloir une belle histoire, équilibrée et harmonieuse.

A aucun moment on imagine que la présence d’une seule personne, extérieure au couple de surcroît, est capable de venir déstabiliser ce que l’on construit tous les jours. Et pourtant ….. !

Il existe des «exs» copines dont on ne soupçonne pas la ténacité, qui sont capables de venir nous hanter et essayer de nous déstabiliser. Même si notre philosophie de vie est “ce qui est fini est bien terminé et il n’y a aucune raison de ré-ouvrir les brèches” il s’avère que ce n’est pas la philosophie de toutes.

Ainsi, le jour ou j’ai été contacté, via les réseaux sociaux, par une des exs de mon mec qui m’a demandé: “si je n’avais pas honte de fréquenter un homme qui avait déjà quelqu’un dans sa vie”, j’ai immédiatement compris que derrière cette petite phrase assassine se cachait une femme qui était toujours en état d’amour.

A ce moment là, j’ai su que j’allais vivre des moments beaucoup moins fun. Cette femme que je ne connaissais pas avait réussi à trouver mon nom et mon prénom et son message était chargé de haine et de colère à mon égard. Colère visiblement nauséabonde relevant d’une forte jalousie mal maîtrisée et d’un sentiment d’abandon absolu.

J’étais clouée au pilori et ce définitivement par une femme qui avait pris le parti de m’incriminer de toutes les tares les plus horribles existantes. J’étais Satan en personne et j’avais ensorcelé l’homme qu’elle aimait tellement mieux que moi.

J’étais à ses yeux, une arriviste, obsédée sexuelle, malsaine, n’ayant aucune qualité apparente, lui voulant du mal à elle et à son mec.  J’avais en un temps réduit (et sans le savoir) tué leur relation, détruit leurs rapports et j’étais responsable en totalité des conséquences qui en découleraient.

Charmant n’est-il pas !!!! Cela étant je n’étais pas surprise outre mesure de la force de ces accusations. Une femme jalouse ne maîtrise pas forcément bien ce qu’elle dit tant elle est emportée par ce sentiment qui la ronge.

Je savais que la caractéristique principale de l’ex envahissante était que la plupart du temps elle n’était pas très objective et avait tendance à accuser de tous les maux de la terre « l’autre femme » pour ne pas regarder véritablement ce qu’était devenue sa relation au fil du temps. Par contre ce que je ne savais pas c’est qu’elle pouvait se transformer en psychopathe dangereuse, prête à tout pour arriver à ses fins. Et dans ce domaine croyez-moi certaines femmes ont plus d’imagination que tous les scénaristes de Netflix rassemblés.

Cependant, Une femme ne peut pas rester insensible face à une autre qui va mal, moi encore moins, je crois à la sororité et à l’entraide. J’ai donc essayé de parler à cette inconnue qui était venue un jour comme les autres inscrire en lettre de feu ses accusations perfides sur ma messagerie. J’ai même eu l’idée saugrenue de lui proposer un déjeuner afin que l’on puisse se connaître et discuter.

Quelle erreur fondamentale !!! Loin d’apaiser les choses, mon intervention n’a fait que les exagérer. Non seulement elle n’a pas accepté mais elle à transformé ce geste de paix en déclaration de guerre !!! Il pleuvait littéralement sur moi une cascade de défauts que je ne me souvenais pas posséder. Je pense qu’à ce stade là j’aurais pu entrer au Guiness Book des records.

Je me suis alors rendue compte que mon élan de gentillesse alimentait le jeu de cette femme, lui permettant de déverser auprès de mon chéri toute une logorrhée puante à mon sujet. Car je n’étais pas la seule à qui elle écrivait, elle se servait de moi et de nos échanges pour saper ma réputation.

Elle n’hésitait d’ailleurs jamais à me descendre dés qu’elle en avait l’occasion. Au delà de sa tristesse initiale son but était bien de détruire mon image et de faire de moi la femme dont il fallait se séparer. J’étais devenue sa bête noire à un point tel qu’elle avait constitué un dossier sur moi qu’elle s’appliquait à remplir en allant contacter mes amies et mon ex-mari sous de faux profils. Puis tel un détective acharné, elle faisait un compte-rendu à mon mec de tout ce qu’elle avait découvert sur moi.

Elle avait réussi, je ne sais comment à trouver mon numéro de portable et m’appelait à n’importe quelle heure du jour et de la nuit soit pour m’insulter, soit pour me menacer. La mère de mon compagnon l’aimant bien l’avait un jour laissé rentrer chez lui pour qu’elle récupère un livre soit disant oublié. Elle en avait profité pour écraser tout mon maquillage dans le lavabo, taguant le miroir de la salle de bain avec des insultes.

Les hommes qui n’aiment pas les conflits sont toujours assez passifs dans ce genre de situation et il est alors difficile pour eux de la gérer et d’y mettre fin. Mon mec n’échappant pas à cette règle ne se positionnait pas assez fermement dans cette histoire pour qu’elle cesse. Il supportait donc deux femmes qui fulminaient, chacune de leur côté, pour des motifs différents mais tournés vers Lui. Il était en vérité la cause de cette guerre infâme qu’il alimentait jour après jour de sa passivité.

De disputes en réconciliations avec mon chéri toujours à cause du même sujet, j’ai décidé un jour de porter plainte contre cette femme certainement très malheureuse, mais au final très néfaste. Effectivement ça à calmé le jeu mais cela a entaché à jamais ma relation amoureuse et j’ai fini par y mettre fin. Je crois que personne ne peut survivre à autant d’énergie dépensée à essayer d’éradiquer l’autre.

Les ex envahissantes sont comme un poison qui se distille très doucement dans les relations humaines et amoureuses. Vous ne pouvez jamais savoir si ce que vous vivrez avec un homme ou une femme durera ou non, si vous serez heureuse ou pas. Mais une chose est certaine, si une tierce personne vient s’insérer dans votre relation en construction il est fort probable que celle-ci en prenne un sérieux coup. Il n’est pas possible de s’épanouir avec un homme, si une personne à laquelle il tient encorde vient sans arrêt distiller sa haine et sa rancoeur à votre égard.

Ces femmes en souffrance ne sont en vérité que des manipulatrices se servant de tout ce qu’elles trouvent à leurs portées pour détruire les relations naissantes. Elles sont pour la plupart égoïstes, n’ayant pas supporté que leurs propres relations s’étiolent au fur et à mesure. Elles ne se remettent jamais en question préférant accuser les autres plutôt que faire une introspection sur elles-même. Elles se mentent fondamentalement incapables qu’elles sont de voir que ce n’est pas en étant en opposition avec un homme qu’on le fidélise à sa cause.

Mesdames, vous toutes qui souffrez à cause d’une ex envahissante, faites en donc le deuil, ne rentrez jamais dans son jeu et vivez votre relation comme si cette personne n’existait pas. L’amour est un cadeau de la vie et même si ce que vous avez à vivre n’est pas fait pour être inscrit dans la durée vous avez le droit de le vivre sereinement sans être harcelées et dévalorisées par une furie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.