Mon cinema du cul

Good Girls Revolts, la série qui fait jaillir le féminisme dans les consciences humaines

Prime Vidéo diffuse actuellement une série qui parle de féminisme comme rarement cela à été fait dans les programmes destinés à la diffusion grand public. Il ne s’agit pas ici de montrer un féminisme exclusif et ciblé mais de nous montrer comme de nombreuses femmes ont pris subitement conscience de leurs corps, de leurs envies, et de leurs droits dans une société qui été alors faite et conçue par des hommes pour les hommes.P

“Good Girls Revolts” a pour décor, un journal américain, de la taille du Times, “News of the Week” qui emploi à part égale, des reporters masculins et des enquêtrices qui sont chargées de faire tout le travail de recherche en amont de la rédaction des articles. L’action se déroule à la fin de l’année 69, dans l’Amérique de Nixon qui subit la guerre du Vietnam et qui s’apprête à vivre le festival de Woddstock . L’ambiance y est très bien retranscrite, notamment grâce à une bande son de qualité qui nous replonge dans une époque bénite musicalement.

Si la société semble changer petit à petit, les femmes dépendent toujours des hommes et sont reléguées continuellement en seconde place, n’étant considérées que sous le jour de la maternité ou de la conjugalité. “News of the Week”, n’échappe pas à cette réalité et les enquêtrices, qui sont parfois plus qualifiées et plus diplômées que les reporters, ne sont perçues que comme de jolies poupées entièrement dévouées au bien-être des hommes auxquels elles sont affectées professionnellement. Le réalisateur de la série accentue correctement ce fossé en montrant que ce sont les hommes qui décident de tout et qui donnent les ordres. les femmes étant destinées a faire le café et a porter de jolies robes.

C’est sans compter sur Patti, une jeune enquêtrice de 25 ans qui loin de tous les clichés patriarcaux compte bien vivre sa vie comme elle l’entend et surtout devenir reporter à son tour. Elle entraîne dans son sillage, Cindy une jeune femme mariée qui rêve d’écrire une roman et Jane, jeune fille de bonne famille qui est destinée à épouser un homme riche. Sous couvert du cliché “3 drôle de dames” que dégage parfois la série, ces filles prennent tout au long de la première saison des risques pour s’affirmer de plus en plus comme des femmes intelligentes et conscientes de leurs potentiels.

A travers leurs différente péripéties, nous voyons le féminisme prendre forme et la libération de ces jeunes femmes se mettre en place. Patti vit une relation amoureuse ouverte avec un reporter mais elle refuse de se conformer à ses attentes, ne veut pas se marier ni rencontrer ses parents et surtout n’hésite pas à se mettre en avant pour les articles du journal. Cindy, mal mariée, découvre sa vulve et la jouissance sexuelle à travers la masturbation et une relation extra-conjugale. Jane, quant à elle, sort du carcan de la bourgeoisie et devient le leader d’un mouvement révolutionnaire au sein du journal après avoir subit un comportement déplacé de la part d’un de ses boss. je ne vous en dit pas plus pour ne pas spoiler l’intrigue.

Mon avis : Cette série permet de mettre en avant le combat qu’on dû mener les femmes pour s’affranchir du modèle exclusivement masculin. En 1970 aux USA elles avaient constitutionnellement le droit de prétendre aux mêmes postes que les hommes, mais peu de sociétés avaient mis en place ce droit et elles n’osaient pas le réclamer. Les femmes gagnaient 3 fois moins que les hommes ce qui ne leurs permettaient pas d’être indépendantes et libres. Les hommes voyaient le féminisme comme l’opportunité de rencontrer des femmes qui se sentiraient plus libres dans leur sexualité sans jamais envisager qu’elles pourraient être leurs égales.

De nombreux groupes de paroles se sont crées dans la clandestinité, permettant au femmes de pouvoir échanger sur tous les sujets dont elles ne pouvaient pas parler ailleurs. Avortements, enfants que l’on n’a pas choisit d’avoir, sexualité dont on ignore presque tout, lutte pour avoir un salaire correct, comportements des hommes inappropriés,…… . De ces groupes sont nés les mouvements que nous connaissons toutes et tous aujourd’hui.

Si le sujet vous intéresse, cette série est donc faite pour vous. Personnellement j’ai beaucoup aimé et j’ai déjà regardé la totalité de la saison 1, j’ai hâte de pouvoir découvrir comment sera abordé la saison 2.

Une réflexion au sujet de « Good Girls Revolts, la série qui fait jaillir le féminisme dans les consciences humaines »

  1. J’ai également adoré cette série en revanche qu’elle ne fut pas ma déception d’apprendre qu’elle était annulée après la saison 1.
    Point de saison 2 en diffusion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.