Mes Sexo Test

Notre soirée à L’Intime du WE, le nouveau restaurant privé libertin de Paris

Je suis invitée avec La Poutre à aller diner dans le nouveau restaurant privé libertin du club le WE, réservé aux couples et aux femmes seules. Je connais ce club de nom mais je n’y suis encore jamais allée personnellement. Je trouve donc l’idée amusante d’aller tester le restaurant puis d’aller jouer dans le club avec mon Maitre adoré.

Nous arrêtons une date, nous irons un jeudi soir et préparons notre soirée sexy tous les deux, en imaginant ce que je pourrais lui faire dans un restaurant tel que celui-ci. Peut-on batifoler ouvertement ? Pourrais je passer sous la table pour le sucer comme j’aime le faire ? Je ne sais pas mais je l’espère parce que l’idée m’excite vraiment beaucoup.

Le jour J, j’enfile plusieurs tenues très sexy et je défile devant mon Maitre qui admire le spectacle avec délectation. Pourtant, je finis par choisir une robe noire toute simple mais sous laquelle j’ai mis des bas et une porte-jarretelles. Je porte aussi la super culotte BDSM en Wet tissus, celle qui laisse voir presque tout le milieu de mes fesses et qui à une chaine qui se termine avec un pompon. Je l’adore car quand je danse, le pompon se balance sur mon cul et je trouve ça vraiment super sexe.

J’ai vu que dans le club il y avait des barres de pole dance et je compte bien danser autour pour exciter encore plus mon Maitre et aussi pour satisfaire mon côté exhibitionniste qui est assez fort.

Nous sommes dans un bel hôtel qui se trouve à deux pas du club, nous avons donc peu à marcher. Je reconnais là toute la délicatesse de mon Maître qui sait toujours faire les choses au mieux dans ce domaine. Il n’empêche que nous nous perdons juste un peu, sans doute parce que nous avons déjà nos têtes tournées vers le plaisir que nous escomptons prendre tous les deux ce soir. Pourtant nous la connaissons bien la rue Quincampoix puisque nous y avons notre partenaire Métamorph’ose. Le couple des Méta, le plus célèbre de notre belle capitale

Nous finissons par la retrouver, riant de notre étourderie passagère. Mes bas descendent sans arrêt m’obligeant à les remonter régulièrement, ce qui fait saliver mon Maitre, ou alors c’est parce qu’il a faim, je ne saurais vous le dire.

Le restaurant

21 heures, nous sommes enfin devant le club et nous sonnons comme le veux la coutume dans ce genre d’établissement. C’est toujours un moment que je trouve un peu solennel car la sélection est tout de même réelle dans les établissement libertins. J’aime bien aussi le côté un peu ancien qui consiste à regarder par une petite fenêtre creusée dans la porte, qui a eu l’audace de sonner. Je me dandine donc sur place en attendant que l’on vienne nous ouvrir. Un jeune homme arrive, ouvre la porte et nous la tiens pour nous laisser entrer, il est très sympathique et nous conduit a l’accueil du club  ou nous devons laisser, nos manteaux, mon sac a main et bien évidemment nos téléphones. La discrétion est le modus operandi de tous les clubs libertins. Ce qui se passe au WE reste au WE.

Un autre homme nous salue avec un grand sourire et une énergie de début de soirée qui fait plaisir à voir. J’aime bien le décor, c’est rouge partout et il y a des tentures derrières lesquelles se cache de petits salons pour se changer. C’est une bonne idée car il n’est pas toujours possible de venir dans une tenue propice à l’univers du club. C’est assez calme mais c’est normal car il est encore très tôt pour l’univers de la nuit.

Je me présente et je constate avec plaisir que nous sommes bien attendus. Nous montons plusieurs étages pour accéder au restaurant ou une jeune femme nous accueille très chaleureusement à son tour. (Décidément tout le monde est super sympa ici). Il s’agit de Nanou qui tient un rôle capital dans le club puisque c’est elle qui est chargée de faire monter la température. A la Voir onduler dans sa petite robe rose transparente perchée sur ses hauts talons alors que le club compte pas moins de 10 étages, je sais déjà que c’est une pierre précieuse pour celui ci.

C’est aussi une passionnée du cul qui me dit tout de suite qu’elle aime beaucoup les femmes. Me voila donc plongée dans le désir alors que je ne suis même pas encore assise à table.

La salle de restaurant me plait beaucoup, elle est bien agencée et toute décorée de rouge. J’adore cet univers très burlesque et très soigné. Pour parfaire le tout, se trouve au milieu de la pièce un énorme sling suspendu par des chaînes qui laisse présager de futurs jeux très intéressants. Pour un Maitre et sa soumise c’est effectivement un jeu de toute beauté. Nanou m’avoue qu’elle s’est battue pour avoir le sling et qu’elle est très contente de pouvoir le proposer à ses clients.

Nous prenons place à table et nous faisons connaissance avec la famille propriétaire des lieux. Nous échangeons sur nos visions respectives du libertinage et nous partageons des idées et nos expériences. Je suis surprise par la jeunesse du propriétaire en chef  et de l’investissement qu’il met dans le bon fonctionnement de son club.

Il m’explique que l’ouverture du restaurant est liée à l’analyse des besoins qu’il à faite de ses clients. Beaucoup de couples lui ont fait part de leurs volontés de pouvoir diner sur place au lieu de devoir aller préalablement ailleurs. Il s’est donc décidé à transformer un étage du club en restaurant mais d’y rajouter un petit quelque chose en plus. Certes les gens pourront diner mais ce sera un diner ou l’érotisme sera le Maître unique des lieux.

Le restaurant à pour but de voir les gens se détendre et échanger entre eux, c’est pour cela que certaines tables sont collées afin de créer une ambiance profondément sensuelle.  Mais il est également possible de diner en tête à tête si on souhaite rester à deux pour commencer. La lumière est tamisée afin de créer de l’intimité, il est donc possible de caresser son voisin ou sa voisine sans être vu. Les grandes nappes blanches cachent les dessous de tables laissant le champ libre à toutes initiatives érotiques.

Je trouve que l’idée de départ est bien respectée et qu’effectivement les soirs ou le restaurant est plein et qu’ils doivent refuser du monde, l’ambiance doit y être totalement folle.

La carte propose 3 entrées, 3 plats et 3 desserts ce qui permet de laisser le choix dans ce que l’on désire manger. Comptez environ 43 euros par personne + 30 euros pour une bouteille de vin.

Je choisis de manger, du saumon, du poulet au curry et je me fait plaisir avec un moelleux au chocolat. Comme je ne bois pas d’alcool, je ne peux pas vous dire qu’elle est la qualité du vin mais La Poutre ne m’a pas fait de retour sur le sujet. Je considère donc que le vin était bon.

Nous continuons à discuter avec Nanou et nous passons une bonne soirée au restaurant dans la joie et la bonne humeur.

Mon avis :

Je trouve que l’idée du restaurant est une excellent idée car dans de nombreux club des buffets existent et permettent aux gens de venir plus tôt et de passer l’ensemble de leur soirée en club. J’aime le soucis du décor qui a été apporté à la pièce, la présence du sling me semble vraiment une excellent idée car il permet des jeux entre couples ou peut-être à l’avenir des animations sensuelles et érotiques. La lumière tamisée est agréable même si pour ma part j’ai trouvé à certains moments que j’étais trop dans le noir. Le menu est correct mais je n’ai pas été emballée outre mesure par celui ci. Je m’attendais à quelque chose de moins commun et peut être plus en rapport avec l’érotisme. Je pense que c’est un point qu’il va falloir retravailler pour le restaurant.

Nous avons vraiment été bien accueillis. C’est ce qui à mon sens permet aux clients du club, même les plus débutants de se sentir tout de suite bien. Si je devais mettre une note au restaurant je lui donnerais un 7/10  pour lui laisser une marge de progression qui ne tardera pas à venir, j’en suis certaine.

Comme tout concept qui démarre, L’Intime du WE à besoin de votre soutien et de vos idées pour qu’il devienne une des meilleures tables érotiques de Paris. Je vous conseille donc d’aller y diner et de jouer dans cet atmosphère qui  ne ressemble à aucun autre endroit. Il y a aussi une terrasse que je n’ai pas pu tester car il ne faisait pas un temps mirifique, mais je suis certaine que ça à un charme fou à la belle saison.

Le restaurant ouvre dés le jeudi soir et ferme ses portes dimanche soir, ce qui vous permet de mettre une parenthèse érotique dans votre semaine quand vos WE sont déjà bien remplis.

La Poutre et moi même testerons à nouveau le restaurant et le club dans le cadre d’une soirée a thème et je reviendrais vous raconter ce qui se passe de plus érotique et sexy dans le club.

 

 

4 réflexions au sujet de « Notre soirée à L’Intime du WE, le nouveau restaurant privé libertin de Paris »

  1. Merci pour ce retour détaillé et… prometteur sur cet endroit qui reste peut être le seul club libertin de Paris que je n’ai pas eu l’occasion de fréquenter.
    Pour autant je reste sur ma faim (sourire)… et la suite de la soirée?…héhéhé
    A vous lire très prochainement… j’imagine!
    Merci pour vos chroniques toujours originales et personnelles.

  2. Bonjour chère Aristochate,

    Nous souhaitions vous remercier pour cet article fort intéressant sur un des lieux libertins de la capitale et vous informer de l’existence d’un restaurant exclusivement réservé aux rencontres entre couple sur Paris.
    Nous avons ouvert la Divine Alcôve en janvier 2016 au sein du 7eme arrondissement de Paris
    http://www.divinealcove.com
    Au plaisir de vous y accueillir
    Gentiane et Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.