Ta queue se situe t-elle entre le mythe ou la réalité ?

La longueur du Pénis est un sujet qui fascine le monde entier. Universitaires, sexologues, spécialistes , tous s’y mettent pour nous fournir des mensurations proches de la réalité comme s’il était vital de savoir quelle était la taille idéale.

On mesure donc de partout, dans le monde entier (15 500 pénis mesurés, ça en fait de l’érection au KM carré), des hommes volontaires pour établir des moyennes que l’on va publier à tour de bras dans des magasines de toutes sortes. Parce qu’il faut dire que cette supposée taille “parfaite” au lieu de rester une donnée tout à fait scientifique est devenue la taille qu’il fallait avoir pour exister socialement.

On pourrait même dire que dans certains milieux, si tu n’as pas la taille qu’il faut, tu ne rentre pas !!!. Je me demande du coup si tout le monde se ballade avec un double décimètre dans son sac en le dégainant avant chaque rapport pour mesurer l’objet du délit. J’imagine bien le moment ou l’on dirait: “A désolé Monsieur, vous avez un centimètre de moins que la taille recommandée, ça ne va pas être possible”

Comme si on n’avait pas assez des femmes qui ne s’aiment pas du tout, nous avons désormais toute une ribambelle d’hommes qui seraient prêt à tout pour se faire élargir et agrandir la queue.  Vous allez me dire que c’est la faute de la pornographie puisqu’elle fait l’apanage des marteaux piqueurs et des gourdins mais si je puis me permettre, messieurs, j’ai déjà vu sur des tournages, des acteurs  qui complexaient sur la taille de leur engins. Comme quoi vous êtes tous unis dans la maltraitance mentale que vous faites subir à votre queue, gourdins ou pas.

Et tout commence quand nous apprenons, nous les femmes, que nous attendons un garçon. Je me souviens très bien de ce moment ou, le médecin m’a montré le sexe de mes fils. A chaque fois, il n’a pas pu s’empêcher de me dire qu’ils avaient déjà de beaux pénis, avec un air de sous entendre que j’allais avoir de beaux garçons bien virils. A ce moment là j’ai été ravie que mes bébés ne puissent pas entendre ce discours inintelligent qui est pour moi une forme de pression sociale inutile et perverse.

Depuis quand la taille de la queue serait elle automatiquement reliée aux capacités viriles des hommes?. D’ailleurs, si je pars de cette théorie qui me semble bien ancrée dans la tête du commun des mortels; plus tu aurais un gros kiki plus il y aurait de chance pour que tu sois un viking dans la vie, avec des poils partout et un cri de ralliement de guerre. Fake, Fake et reFake, moi je n’ai encore jamais croisé de viking et puis de toute façon on sait très bien que les poils ne sont plus à la mode du tout. (Si vous les aimez, les poils, vous pouvez regarder le très beau reportage “Poilorama” d’Emmanuelle Julien qui fait l’éloge du velu”(11 episodes a voir ici)

 Secondo, pourquoi la taille de la queue serait-elle associée à  des jouissances plus intenses ? L’inconscient collectif est vraiment incorrigible, puisque le plaisir ne nait pas de la taille des choses mais de l’alchimie qui se crée entre deux ou plusieurs personnes. Et oui, c’est l’humain qui entre en jeu ici et non pas les prouesses d’une queue qui ferait 2 mètres de long. Moi tarzan et toi Jane c’est totalement dépassé dites le vous bien, seule 1 femme sur 4 ferait attention à la taille du sexe et encore, ce qu’elle voudrait c’est plus de largeur.

Je me souviens encore parfaitement d’une aventure d’une après-midi que j’avais eu avec un homme, éjaculateur précoce de son état. Autant vous dire qu’on n’était même plus dans le concept de  taille de la queue, mais dans la façon d’atteindre un plaisir partagé et intense. Et nous l’avons fait, sans queue, juste dans cet échange entre deux êtres qui avaient du désir l’un pour l’autre.Tout cela pour vous dire qu’au final la taille de votre queue Messieurs, et je vais en décevoir beaucoup,  n’a pas vraiment d’importance pour atteindre l’orgasme. Tout est dans l’échange érotique et la capacité à vivre une émotion forte et partagée.

Pour finir, j’aimerais que l’on se penche sur la question du paraître. Il est évident que cette notion de malaise liée à la taille de la queue vient aussi des médias. Après le culte du corps, le culte du poids, le culte de la salle de sport, voici venu le culte de la taille de la queue. Si ce n’est pas superficiel tout de même.  Cela n’empêche pas les médias de s’emparer du sujet et d’en extraire tous ce qui peut être dit quitte à tirer sur la corde du pathos. Tout cela tend a créer un climat d’insécurité intime qui pousse toute une génération d’hommes à aller discrètement mesurer leurs queues pour savoir s’ils sont normaux. Au secours !!!

Ce qui est plus inquiétant et que je tiens à souligner ici, c’est que cela atteint toutes les tranches d’âges. Mes deux garçons qui ont bien grandit depuis l’épisode de l’échographie, traverse un âge ou ils se posent des questions sur leurs corps et notamment sur la taille de leur pénis. Les cours de récréation sont suffisamment informées pour véhiculer l’idée, (et oui déjà à cet âge) qu’il faut mieux avoir un gros zizi dans la vie ce qui forcement entraîne une multitude d’interrogations de leur part.

Je perçois dans leurs questions, une légère anxiété quand a l’avenir  : ” Va t-il pousser ?” est la question qui revient le plus souvent et pour laquelle ils attendent une réponse rassurante de ma part. C’est là que tout se joue dans la construction de la confiance en soi et dans l’élan qu’on leur donne pour avoir zéro complexe dans l’avenir.

Ma réponse est toujours de leur dire que le plus important c’est le plaisir qu’ils ressentiront grâce à leur pénis, peu importe la taille que celui ci aura. Car un jour il trouveront une ou des personnes avec qui ils auront envie de ressentir des émotions et ces personnes  ne seront pas là en train de mesurer leur pénis.

Alors décomplexez vous, petites ou grandes, courtes, larges ou fines, l’important se situe ailleurs. D’ailleurs Avez vous déjà entendu une femme dire qu’elle avait un grand vagin ?

Moi personnellement jamais. Je vois mal une femme dire ” j’ai un grand vagin bien profond  il mesure 12 mètres sur 3 et je peux y faire rentrer un camion”, alors pourquoi donner tant d’importance à la taille d’un appendice qui ne fourni ses meilleurs résultats que lorsqu’il se sent tout simplement accueillit avec joie et envie.

Libérez vous, baisez et jouissez, c’est tout le mal que je vous souhaite à vous et à vos queues.

Default image
Iza
Web-media traitant de toutes les formes de sexualité. Testeuse de lingerie et sextoys.

9 Comments

  1. J adore la fin 🙂 sympa comme papier 🙂

  2. merci pour cet article qui remet en cause beaucoup d’idées préconçues !

  3. Toujours l’éternelle histoire de celui qui aura la plus grosse… Très réducteur si j’ose dire…
    Bel article une fois de plus !

  4. Super article
    Très pertinent une fois de +
    J’ai été bien doté par dame nature
    + de 20cm
    Mais ce n est qu un chiffre
    L important est de bien l utiliser
    Et surtout de bien se comprendre avec sa partenaire
    J ai deja refusé car juste parce que c est un fantasme à assouvir et non pour moi non merci
    Quelle que soi la taille ca n est pas important
    Au top toujours aussi Magnifique
    Dommage que je ne peux + commenter tes tweets
    Au plaisir de te relire
    Gros bisous
    Et respect à toi

  5. Les canons esthétiques…
    Les femmes n’ont pas la même préoccupation… Vraiment ? Que dire de cette mode qui consiste à retoucher les lèvres du sexe pour lui donner un aspect plus conforme aux « standards » ?

    • Merci pour vos commentaires que j’ai plaisir à lire. Je pense que malgré l’émergence de la chirurgie intime, les femmes restent très majoritairement moins préoccupées par l’aspect de leurs sexes. Or il me semble sans trop me tromper que la taille du pénis reste une question clé chez les hommes perpétuellement et ce dés le plus jeune âge.

  6. Taille normale je pense….

  7. la petite ou la grande, mais c’est le paradis.

  8. Peu importe la taille, c’est une histoire d’orgueil machiste tout simplement qui n’écoutent pas leur… https://t.co/D1DTpLoLmd

Répondre à KhyzakxirCancel Reply

More in Notre avis sur le cul
La Maîtresse n’est pas un objet mais un sujet

Ce soir je me pose une question que je retourne dans ma tête encore et encore. Pourquoi le statut de...

Close