Les conseils Sexo de L'AristoChatteNotre avis sur le cul

Comment faire une bonne pipe en 7 étapes ou l’art de la fellation

Comme j’ai eu beaucoup de demandes sur le sujet aussi bien par les hommes que par les femmes, aujourd’hui je vous explique comment faire une fellation complète et joyeuse en 7 étapes.

Bien que la fellation soit entrée dans nos pratiques sexuelles courantes depuis le XX ème siècle, il ne faut pas oublier qu’elle repose avant tout sur la confiance que s’accorde les deux partenaires du couple.

C’est toujours un peu impressionnant de se retrouver à ce moment crucial de la relation intime ou l’on sait que l’on va prodiguer une caresse génito-buccale à l’autre. Même avec des années d’expérience il faut garder en tête que c’est un échange consenti entre deux partenaires et qu’on ne fait jamais une fellation à l’autre si on n’en a pas envie ou pour lui faire plaisir.

Il en va de même pour les jeunes personnes qui débutent dans leur sexualité, si vous ne sentez pas la chose ne la faite pas même si votre partenaire lui en rêve et vous la réclame. L’important est que vous soyez à l’aise avec son sexe et que vous preniez du plaisir à lui offrir cette caresse.

Il n’existe pas de technique type en vérité puisque tout ce que l’on fait est souvent guidé par nos émotions et notre ressenti, cependant il y a des étapes dans la fellation que je vais vous expliquer ci dessous. Vous pouvez toutes les concrétiser ou n’en utiliser que certaines, il n’y a jamais aucune obligation, c’est selon vos envies et votre feeling du moment.

Première étape, n’ayez pas peur de la bête, prenez la en main !!!

Mon conseil pratique : Avant de commencer quoique ce soit, si vous avez des peurs concernant, l’odeur, les poils et la propreté de votre partenaire, je vous conseille d’aller prendre une douche tous les deux afin de vous sentir libérés ce de que vous redoutez.

Le pénis de votre partenaire est votre ami, n’hésitez donc pas à le toucher et le caresser doucement pour en prendre possession avant de démarrer. Il est toujours très agréable pour les deux partenaires de se prodiguer ces petites caresses bienveillantes et sensuelles qui mettent à l’aise.

Si vous êtes audacieuse, je vous conseillerais de prendre également en main les testicules et de les masser doucement, les deux caresses associées sont aussi délicieuses à donner qu’a recevoir.

Vous pouvez également en profiter pour masturber légèrement votre partenaire, je suis sure que cela vous provoquera beaucoup de plaisir de voir tout le pouvoir que vous avez sur lui.

Conseil + : J’insiste bien sur le fait de le prendre doucement en main pour avoir souvent vu des femmes y aller très brusquement. Bien que l’excitation puisse être un moteur très fort, il n’en demeure pas moins que le pénis est une zone sensible qu’il faut traiter avec douceur.

 

Seconde étape, le gland est a travailler en premier

Oyez, Oyez !! Le gland est la partie la plus sensible du pénis, il est donc très riche en capteurs de plaisir. L’hypersensibilité se situe au niveau de la couronne et du frein, c’est donc sur cette partie que vous pouvez insister à souhait. Pour se faire vous disposez de vos lèvres et de votre langue. Vous pouvez même mouiller un doigt et caresser le gland avec celui-ci.

Je vous conseille d’utiliser le plat de la langue et de laper délicatement le gland. Vous pouvez également utiliser le bout de votre langue pour aller caresser le méat et le frein.

Ma technique personnelle : je tourne tout autour du gland avec ma langue en mettant beaucoup de salive, puis après avoir titiller le méat, j’engloutis délicatement la totalité du gland que je téte.

Le saviez-vous ?: La fellation a également été observée chez les animaux. Les bonobos l’utilisent pour gérer les conflits de groupe mais aussi à des fins purement sexuelles comme chez les chauves-souris.

Troisième étape : la technique de la flûte traversière

Une fois que vous avez bien travaillé le gland, vous pouvez aller plus loin et commencer à lécher le pénis tout du long, c’est la technique dite de la flûte traversière.

Cela permet de renforcer la dureté de l’érection et surtout de continuer à jouer avec son partenaire. Une fellation est avant tout considérée comme une phase préliminaire à la sexualité. Elle est donc faite pour durer un peu et pour faire monter l’excitation des deux partenaires.

Pour ma part j’aime beaucoup ce moment car il me permet de donner une vraie caresse à mon Maître chéri. Comme je suis vraiment fan de cette pratique je prend tout mon temps et je m’applique fortement car je sais que sa jouissance sera d’autant plus forte.

Mon conseil sexo : Amusez vous et prenez du plaisir à jouer avec le pénis de votre partenaire. A ce moment là c’est vous qui détenez toutes les clés de son plaisir et vous pouvez donc imaginer toutes les caresses qui vous font plaisir et les appliquer.

Quatrième étape : Sucer ou dévorer au choix mais se régaler

A ce stade des choses, normalement vous devez être tous les deux très excités, si ce n’est pas le cas, arrêtez vous là, c’est que cette caresse n’est décidément pas du tout faite pour vous.

Pour celles et ceux qui vont continuer, il est temps de prendre en bouche le pénis et de le sucer ou le dévorer selon votre bon plaisir. Mais attention aux dents !!! il ne s’agirait pas de mordre ou d’écorcher votre partenaire.

Cette étape porte le joli nom de “technique du tuba”, au même titre que vous mettez le tuba dans votre bouche pour plonger, ici c’est le pénis que vous avalez doucement. N’oubliez pas de bien respirer par le nez et d’y aller à votre rythme, vous n’êtes pas pressés.

Selon la taille du pénis vous ne pourrez en avaler qu’un certain morceau, une fois que vous êtes arrivé.es à votre maximum ne forcez pas.

Mon conseil : Messieurs inutile d’appuyer sur la tête de votre partenaire pour que ça rentre plus loin, non seulement cela ne va pas marcher mais cela risque aussi de décourager votre partenaire de vous donner plus. Il n’est en aucun cas utile de forcer ou de brusquer l’autre parce que l’on veut plus, cela brise la magie du moment.

Cinquième étape : La gorge profonde n’est pas une obligation

On parle forcement de gorge profonde quand on parle de fellation mais tout le monde ne possède par l’art d’avaler entièrement la verge de son partenaire. Même si Linda Lovelace à fait rêver des millions d’hommes à travers le monde grâce à son film “Gorge profonde” ce n’est pas obligatoire du tout.

Donc il est inutile de vous morfondre si vous n’y arrivez pas, il vous reste tout de même une bonne partie avec laquelle vous pouvez jouer confortablement. Oubliez les injonctions du porno, vous n’êtes pas des acteurs ou actrices X en démonstration.

Pour celles et ceux qui veulent persister, il faut arriver à lutter contre les nausées et l’envie de vomir quand le gland vient toucher le fond de la gorge et s’y engouffre. Il existe des sprays qui endorment la gorge mais je ne vous conseille pas de les utiliser à cause de la sensation qui peut être un peu anxiogène.

La meilleure position permettant l’introduction du pénis au plus profond de la gorge est celle que vous montre l’image. Allez y en douceur, sans forcer, pas à pas en sachant qu’il faudra vous entraîner pour arriver à un résultat parfait

Sixième étape : N’oubliez pas les testicules et le périnée

Il y a une zone que l’on oublie souvent lorsqu’on pratique la fellation et qui pourtant est aussi fortement érogène chez l’homme. Il s’agit des testicules et du périnée, la zone qui se trouve entre l’anus et les testicules.

C’est un terrain de jeu incroyable croyez moi, il est possible en la stimulant correctement, d’offrir un surplus de plaisir à votre partenaire ce qui n’est pas négligeable du tout. Vous pouvez la lécher ou la caresser. Encore une fois on y va doucement car ce sont des zones sensibles. Toutes ardeurs mal contrôlées peut stopper directement l’érection et faire retomber la magie du moment.

Mon conseil technique :  Pour ma part, j’aime beaucoup stimuler les testicules. Je commence par les lécher doucement puis je les gobe une par une en les aspirant doucement. Ensuite je joue avec en utilisant ma langue. Il m’arrive également de les gober toutes les deux et de les téter délicatement : succès garanti auprés de mon Maître.

Le + : Avez vous entendu parler de “La pipe royale” ?Non ? il s’agit de stimuler la prostate en insérant un doigt dans l’anus de votre partenaire. Si vous avez envie de tester il suffit juste de cumuler les deux actions, sucer, stimuler la prostate, vous risquez de faire s’envoler votre partenaire vers des cimes de plaisir inédit.

Septième étape : Avaler or not? that’s the question

Si vous en êtes là c’est que vous avez bien travaillé votre partenaire et il est probablement au bord de la jouissance. Vous le sentez aux signes qui se peignent sur son visage, à sa respiration plus forte et bien sur aux contractions de sa verge.

A ce moment là tout réside dans l’art de savoir si vous souhaitez que votre partenaire jouisse ou non dans votre bouche ?

Si vous le désirer, vous vous posez forcement la question du sperme, comment allez vous le gérer ?

Pas de panique, vous n’êtes encore une fois obligé.es en rien. Personne n’est là pour regarder si vous êtes du côté de la team qui avale ou pas. Ce n’est pas non plus le choix de votre partenaire mais uniquement le vôtre. Vous faites ce que vous voulez et ce que vous sentez.

Mon conseil : Bien que j’adore mon Maître et que nous sommes dans une relation BDSM, je n’ai jamais ressentie l’obligation d’avaler automatiquement son sperme. J’ai toujours le choix et je le fais selon mes envies. Je vous encourage donc à faire de même et à rester l’unique personne qui décide pour vous.

 

Comme vous avez pu le voir à travers mon article, la Fellation est avant tout une pratique sexuelle qui englobe les deux partenaires dans le respect de l’un et de l’autre. En aucun cas vous n’êtes obligé.es de la pratiquer et si vous le faites vous n’êtes pas non plus tenu.es de respecter toutes les étapes.

Vous êtes profondément libres de faire ce que vous ressentez, il y a certaines personnes avec qui ont a envie de tout vivre et d’autres avec lesquels certaines pratiques seront exclues. C’est tout le charme de la vie et de la sexualité. J’espère que mon article vous aura donné envie de pratiquer la fellation et vous aura ouvert des axes de réflexions.

3 réflexions au sujet de « Comment faire une bonne pipe en 7 étapes ou l’art de la fellation »

  1. Des excellents conseils… J’espère que cela servira aux lecteurs et lectrices….
    Personnellement, j’ai toujours estimé que la fellation ou le cunnilingus étaient des préliminaires coquins dont il ne fallait pas se priver ! Comme pour beaucoup de choses, prendre son temps, çà a du bon… En tant qu’homme, j’ai rarement éjaculé dans la bouche de ma partenaire du moment (à moins qu’elle le demande expressément)… les seins étaient ma zone de prédilection (si on peut dire) !!!

    1. Merci de m’avoir éclairée un peu je fais tout ce que vous dites juste pendant les préliminaires, et c’est excitant à voir mais jamais je n’avale comme on voit dans les pornos cela n’est pas ma vraie vie, je suis pourtant une femme vanille…..bien vous merci pour ce cours …

  2. Vos conseils sont très précieux pour une bonne fellation.
    Cependant j’ai parfois envie de rencontrer une trans pour mettre en application vos conseils même si je suis un homme que veut faire du changement dans le domaine sexuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.