Agenda Sexo Paris

La culture érotique peut prendre diverses formes : soirées burlesque, initiation SM, écrits polissons, ateliers autour du corps, du bien être ou de la sexualité, vernissages, dédicaces de livres…

16 août 2018
  • Edvina pour une première pluralité ce Jeudi

    16 août 2018  18 h 00 min - 20 h 00 min

    Jeudi 16 Août
    17h
    La Factory – Bagnolet.
    Hashtag #Edvina par sms uniquement au 06.58.29.97.49
    Edvina, superbe demoiselle, jeune souhaite un petit groupe d’hommes, de toutes origines, (entre 4 et 6)  entre 30 et 40 ans, sveltes, plutôt bien montés, impérativement à la pilosité nulle ou vraiment minime pour un 5 à 7 torride.
    Ce sera sa première pluralité. Son chéri et elle ont beaucoup d’espoir pour que tout cela se déroule à merveille. Habituée au beau, aux belles choses, aux belles âmes, Edvina ne souhaite pas de nouveaux pour cet événement. Uniquement des hommes habitués à nos événements.
    Un effort sur votre tenue vous sera demandé, même en Août, même en vacances. Bref, montrons lui qu’à l’instar de tous les autres couples, femmes et hommes, elle peut nous faire confiance.
    Comme vous pourrez le constater sur les photos, elle est sublime.
    Photos Réelles :

     

  • Aria revient pour un Anal Gang Bang

    16 août 2018  22 h 00 min - 23 h 30 min

    Jeudi 16 Août
    21h
    La Factory – Bagnolet
    Hashtag #Aria2 par sms uniquement au 06.58.29.97.49
    Tout est dans le titre.
    Aria est une jeune hardeuse accomplie. 8 hommes, de toutes origines mais bandants dur. Dominateurs aimant fesser, fouetter, insulter et baiser une femme comme la dernière des chiennes seront demandés.
    Aria ayant découvert la Factory la semaine passée et ayant oublié sa paire de chaussures (l’a t’elle fait exprès, on se pose la question), souhaite revenir pour être attachée à Elektra et uniquement sodomisée, gamahuchée, enculée comme la dernière des catins par tous les participants à la chaîne.
    Soyez fous, soyez hard. Elle n’a peur de rien sauf de l’ennui, sauf le mièvre, le gentillet..
    Bref, Aria nous rejoint à la Factory.
    Il était temps !!
    Z.

17 août 2018
  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    17 août 2018  20 h 00 min - 18 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • CORDES : "Summer jam #5"

    17 août 2018  23 h 00 min - 23 h 00 min 77 avenue du Dr Arnold Netter, Paris, 75012, France

    Kinbaku au sein du Clocher, squat artistique dédié aux arts du corps, lieu à part sur un terrain de 4000 m2.
    Un lieu où venir regarder, se lancer, apprendre, pratiquer librement loin des conventions et contraintes sociales.
    Tout est permis mais rien n’est obligatoire ; la nudité et la sexualité sont acceptées dans le cadre d’une pratique exercée de façon respectueuse et clairement consentie.
    – Entrée : PRIX LIBRE (vous donnez ce que vous pouvez, sachant que votre participation contribue à embellir notre espace de jeu et le rendre plus confortable, aux frais de l’asso, ainsi qu’aux frais de l’ensemble de la structure du Clocher)
    – Pas de dress-code, vous venez comme vous êtes, tout est permis.
    – Lieu non-fumeur, grand jardin à l’extérieur.
    – Vestiaire sur place.
    * L’alcool peut inhiber vos réflexes ou altérer vos capacités de jugement. Consommez en conscience.
    ——————————————————————
    Pratiquer les cordes avec enthousiasme et sécurité
    Que l’on fasse du Kinbaku, du Shibari, ou tout simplement des cordes, on entre dans une pratique héritée d’une sexualité alternative, du BDSM. C’est un jeu qui se joue avec l’autre, dans la nécessité absolue d’un consentement éclairé. Nombre de jeux y sont possibles, du moment que les deux partenaires ont bien conscience de jouer au même jeu. Les cordes peuvent explorer de nombreuses dimensions : sensuelles, communicatives, émotionnelles, esthétiques, érotiques, relationnelles, sexuelles, thérapeutiques, ludiques… Ce n’est pas la corde qui définit ce qui va se jouer entre deux personnes, c’est l’intention qui est portée dans la tension de la corde par celui qui attache, vers le corps de l’autre, vers son cœur, vers son âme.
    Cadre, consentement et intention
    Faire des cordes, c’est une double responsabilité individuelle. Celle de la personne attachée et celle de la personne qui attache. Le consentement est une condition absolument nécessaire mais insuffisante. Ce consentement doit être éclairé, c’est à dire conscient de ce qui peut être mis en jeu : du cadre et de l’intention. Comment consentir à une intention floue ? Le consentement doit pouvoir être donné librement et librement repris. Il doit être enthousiaste et serein, ne pas être étranger à son propre désir. Le cadre doit le mieux possible être défini ensemble avant la session, et respecté pendant. Il sera toujours possible de le redéfinir plus tard, lors d’une session ultérieure.
    L’intention est ce qui va définir une session de corde. Celle-ci doit être partagée, à tout moment de l’échange dans les cordes. Quand la personne qui attache communique une intention, il est de sa responsabilité d’écouter comment elle est reçue avant d’aller plus loin. Comme il est de la responsabilité de la personne attachée de connaître et de pouvoir exprimer ses limites. Faire des cordes c’est souvent explorer sa relation à ses propres limites. Cela ne peut se faire qu’en prenant le temps, en communiquant avant et après les cordes, et pendant la session quand quelque chose est franchi qui rompt le consentement. La contrainte par les cordes peut provoquer des décharges d’hormones comme les endorphines. C’est une des raisons qui peut, à juste titre, donner envie de les pratiquer. Cependant, ce n’est pas à ce moment là qu’il faut redéfinir le cadre, le consentement et l’intention.
    Cette pratique comporte des risques physiques (comme des compressions des nerfs) et psychiques (comme une addiction). Il est essentiel de les connaître, de savoir les identifier et les gérer. Ce qui commence par ne pas faire ce qu’on n’est pas sûr de savoir gérer en conscience.
    Choisir son attacheuse, son attacheur
    Choisir la personne qui va vous attacher suppose de pouvoir connaître ses compétences en la matière. L’attacheur.se doit pouvoir au minimum maîtriser la technique qu’il.elle compte appliquer, connaître et pouvoir communiquer les éléments de sécurité inhérents à ce qu’il.elle fait. Comme on ne connaît pas toujours son propre désir et qu’il n’est pas possible de tout négocier avant une session de cordes, une des principales qualités requise pour attacher est l’empathie : la capacité à sentir, à repérer les tensions et les gênes de son/sa partenaire, les gestes, les modifications de la respiration ou de la température corporelle, les mouvements des mains… toute chose qui indique comment est reçue la proposition véhiculée par ou dans les cordes. Tout attacheur.se doit en outre être capable d’entendre qu’il.elle a pu franchir une limite de l’autre et se remettre en question, accepter les retours et adapter sa pratique à ses partenaires.
    Choisir son ou sa modèle
    Choisir la personne que vous allez attacher requiert de connaître son désir, sa motivation à faire des cordes et de vérifier que ce désir est bien compatible avec le votre. Il est préférable également de connaître son niveau d’expérience dans les cordes, sa connaissance de soi, de son corps et de ses limites. Dans le doute, il est toujours préférable de revoir ses intentions à la baisse plutôt que prendre le risque de blesser l’autre, émotionnellement ou physiquement. Il est également préférable d’évaluer avant d’attacher, ou avant de poursuivre, la capacité de la personne attachée à exprimer ses limites et son consentement, son plaisir ou son déplaisir.
    La relation
    La relation entre attacheur.se et modèle n’est pas seulement une juste correspondance d’attentes, formulées ou non. C’est avant tout une relation de communication verbale et non verbale. Georg Barkas la définit par la métaphore de l’interview. Attacher c’est demander à l’autre « est-ce que tu aimes ça » ? Et attendre la réponse (le plus souvent non verbale) avant de poursuivre. Une bonne relation de cordes est une relation dans laquelle les deux partenaires parviennent à un niveau de communication qui seul permet d’explorer les autres aspects de la relation.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

18 août 2018
  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    17 août 2018  20 h 00 min - 18 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • Miss D revient du Cap et cela va être fantastique

    18 août 2018  22 h 30 min - 0 h 00 min

    Samedi 18 Août
    21h30
    La Factory – Bagnolet
    Hashtag #Déesse par sms uniquement au 06.58.29.97.49
    Déesse revient et je suis vraiment happy. Son corps, son sourire, son nez en trompette me mettent dans tous mes états à chaque fois qu’elle nous rend visite.. Et puis quel charisme. Nue sous un manteau en fourrure par exemple et la Factory se retrouve sans dessus dessous.
    Elle revient bronzée du Cap d’Agde. Elle a chaud, elle a soif sur tout.
    Déesse est gourmande. Gourmande d’hommes, de sperme, de bonne bouffe également. Elle nous croque et croque la vie à pleine bouche.
    Déesse veut un groupe d’hommes sociables, c’est pour cela qu’elle souhaite prendre un verre et rompre la glace avant. Elle aime sentir le désir monter dans vos yeux, puis descendre, sentir que vous la suivez pour devenir la Reine de la Factory. L’idée est de jouer avec elle par petits groupes afin qu’elle puisse vraiment bien se délecter de chacun d’entre vous. Et oui, Miss D est consciencieuse quand il s’agit de son plaisir et du vôtre.
    Cet événement est ouvert à tous les hommes bien portants, non bedonnants, lisses au niveau du sexe, bons jouisseurs, à majorité européens mais Miss D est ouverte à d’autres origines également.
    Photos Réelles :

19 août 2018
  • Lily 1ere fois à la Factory, encagée..

    19 août 2018  21 h 30 min - 23 h 30 min

    Dimanche 19 Août
    20h30
    La Factory – Bagnolet
    Hashtag #Lily par sms uniquement au 06.58.29.97.49
    Lily, très sympa au téléphone, très sympa physiquement, avec un amour immodéré pour les Gipsy Kings souhaite, avant de partir en vacances, une équipe de 4/5 hommes européens entre 28 et 38 ans (à la louche, l’important est d’avoir ce genre là), viril et surtout bien monté, voire très bien monté, voire très très bien monté. Si un beau spécimen afro antillais bien monté également peut se libérer pour lui donner un tas de jouissances, il sera le bienvenu.
    Il est important d’être monté comme sur les photos (réelles) ci-dessous.
    Voici d’ailleurs son message pour ses amants d’un soir :
    « Bonjour Messieurs,
    Nous sommes donc moi, Lily et mon mari, Vince, à la recherche de 4 ou 5 hommes TRES BIEN MONTE +++ et surtout BON BANDEUR, pour un petit gang bang ce dimanche 19 Aout au soir à la factory.
    J’aimerais vous accueillir dans la jolie cage de Z ou je pourrais vous déguster les uns après les autres à travers celle ci.
    Je n’ai pas de tabou particulier et j’adore la sodomie et toute sorte de doubles meme les plus folle….ainsi que les jeux D/S à la cool.
    Vince participera avec vous et pourra vous guider durant le combat.
    Je vous aime pas trop poilus, plutôt athlétique mais surtout cool et détendus (enfin pas trop détendus, hein !!! LOL).
    A dimanche.
    Lili »
    Enjoy !!
    Photos Réelles :

    Lily souhaite débuter son événement en étant dans notre cage dont vous trouverez quelques photos ci-dessous (crédit photo 0-photographe77 sur Wyylde)

20 août 2018
  • Léa pour un 1er Gang Bang avec 5 hommes

    20 août 2018  20 h 00 min - 21 h 30 min

    Lundi 20 Août
    19h
    La Factory – Bagnolet
    Hashtag #Léa par sms uniquement au 06.58.29.97.49
    Léa, avide de doubles pénétrations, de jeux hards, même si elle est timide aux premiers abords souhaite 5 hommes européens/caucasiens athlétiques, faisant 1m70 minimum et bien montés et imberbes of course. C’est succint en effet, mais d’expérience, tartiner pendant des phrases et des phrases sur site alors que le briefing se fera par sms/téléphone et sur place 🙂
    Photos Réelles :

21 août 2018
  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    21 août 2018  20 h 00 min - 22 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

22 août 2018
  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    21 août 2018  20 h 00 min - 22 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • CORDES : "Cours & Jam (summer training & play)"

    22 août 2018  22 h 00 min - 23 août 2018  2 h 59 min 77 avenue du Dr Arnold Netter, Paris, 75012, France

    Du Kinbaku au sein du Clocher, squat artistique dédié aux arts du corps, lieu à part sur un terrain de 4000 m2.
    Un lieu où venir regarder, se lancer, apprendre, pratiquer librement loin des conventions et contraintes sociales.
    Tout est permis mais rien n’est obligatoire ; la nudité et la sexualité sont acceptées dans le cadre d’une pratique exercée de façon respectueuse et clairement consentie.
    Avant de proposer un programme à la rentrée, nous proposons d’expérimenter cet été avec des cours + jam. Cours centrés sur la relation à soi et à l’autre dans les cordes : communication, play, predicament, jeu au sol et en semi… Tout le monde est bienvenu, pas de notion de niveau, on vient avec ce qu’on a, ce qu’on est et on part de là.
    Les cours, dispensés par Stéphane Arnoux (NawaShiva), proposent un parcours qui va de l’intention à sa réception. La technique est un chemin. La relation, le but.
    Cours de 19h à 21h puis jam libre.
    – COURS : 15 euros par personne
    – Entrée : PRIX LIBRE (vous donnez ce que vous pouvez, sachant que votre participation contribue à embellir notre espace de jeu et le rendre plus confortable, aux frais de l’asso, ainsi qu’aux frais de l’ensemble de la structure du Clocher)
    – Pas de dress-code, vous venez comme vous êtes, tout est permis.
    – Lieu non-fumeur, grand jardin à l’extérieur.
    – Vestiaire sur place.
    * L’alcool peut inhiber vos réflexes ou altérer vos capacités de jugement. Consommez en conscience.
    ——————————————————————
    Pratiquer les cordes avec enthousiasme et sécurité
    Que l’on fasse du Kinbaku, du Shibari, ou tout simplement des cordes, on entre dans une pratique héritée d’une sexualité alternative, du BDSM. C’est un jeu qui se joue avec l’autre, dans la nécessité absolue d’un consentement éclairé. Nombre de jeux y sont possibles, du moment que les deux partenaires ont bien conscience de jouer au même jeu. Les cordes peuvent explorer de nombreuses dimensions : sensuelles, communicatives, émotionnelles, esthétiques, érotiques, relationnelles, sexuelles, thérapeutiques, ludiques… Ce n’est pas la corde qui définit ce qui va se jouer entre deux personnes, c’est l’intention qui est portée dans la tension de la corde par celui qui attache, vers le corps de l’autre, vers son cœur, vers son âme.
    Cadre, consentement et intention
    Faire des cordes, c’est une double responsabilité individuelle. Celle de la personne attachée et celle de la personne qui attache. Le consentement est une condition absolument nécessaire mais insuffisante. Ce consentement doit être éclairé, c’est à dire conscient de ce qui peut être mis en jeu : du cadre et de l’intention. Comment consentir à une intention floue ? Le consentement doit pouvoir être donné librement et librement repris. Il doit être enthousiaste et serein, ne pas être étranger à son propre désir. Le cadre doit le mieux possible être défini ensemble avant la session, et respecté pendant. Il sera toujours possible de le redéfinir plus tard, lors d’une session ultérieure.
    L’intention est ce qui va définir une session de corde. Celle-ci doit être partagée, à tout moment de l’échange dans les cordes. Quand la personne qui attache communique une intention, il est de sa responsabilité d’écouter comment elle est reçue avant d’aller plus loin. Comme il est de la responsabilité de la personne attachée de connaître et de pouvoir exprimer ses limites. Faire des cordes c’est souvent explorer sa relation à ses propres limites. Cela ne peut se faire qu’en prenant le temps, en communiquant avant et après les cordes, et pendant la session quand quelque chose est franchi qui rompt le consentement. La contrainte par les cordes peut provoquer des décharges d’hormones comme les endorphines. C’est une des raisons qui peut, à juste titre, donner envie de les pratiquer. Cependant, ce n’est pas à ce moment là qu’il faut redéfinir le cadre, le consentement et l’intention.
    Cette pratique comporte des risques physiques (comme des compressions des nerfs) et psychiques (comme une addiction). Il est essentiel de les connaître, de savoir les identifier et les gérer. Ce qui commence par ne pas faire ce qu’on n’est pas sûr de savoir gérer en conscience.
    Choisir son attacheuse, son attacheur
    Choisir la personne qui va vous attacher suppose de pouvoir connaître ses compétences en la matière. L’attacheur.se doit pouvoir au minimum maîtriser la technique qu’il.elle compte appliquer, connaître et pouvoir communiquer les éléments de sécurité inhérents à ce qu’il.elle fait. Comme on ne connaît pas toujours son propre désir et qu’il n’est pas possible de tout négocier avant une session de cordes, une des principales qualités requise pour attacher est l’empathie : la capacité à sentir, à repérer les tensions et les gênes de son/sa partenaire, les gestes, les modifications de la respiration ou de la température corporelle, les mouvements des mains… toute chose qui indique comment est reçue la proposition véhiculée par ou dans les cordes. Tout attacheur.se doit en outre être capable d’entendre qu’il.elle a pu franchir une limite de l’autre et se remettre en question, accepter les retours et adapter sa pratique à ses partenaires.
    Choisir son ou sa modèle
    Choisir la personne que vous allez attacher requiert de connaître son désir, sa motivation à faire des cordes et de vérifier que ce désir est bien compatible avec le votre. Il est préférable également de connaître son niveau d’expérience dans les cordes, sa connaissance de soi, de son corps et de ses limites. Dans le doute, il est toujours préférable de revoir ses intentions à la baisse plutôt que prendre le risque de blesser l’autre, émotionnellement ou physiquement. Il est également préférable d’évaluer avant d’attacher, ou avant de poursuivre, la capacité de la personne attachée à exprimer ses limites et son consentement, son plaisir ou son déplaisir.
    La relation
    La relation entre attacheur.se et modèle n’est pas seulement une juste correspondance d’attentes, formulées ou non. C’est avant tout une relation de communication verbale et non verbale. Georg Barkas la définit par la métaphore de l’interview. Attacher c’est demander à l’autre « est-ce que tu aimes ça » ? Et attendre la réponse (le plus souvent non verbale) avant de poursuivre. Une bonne relation de cordes est une relation dans laquelle les deux partenaires parviennent à un niveau de communication qui seul permet d’explorer les autres aspects de la relation.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

23 août 2018
  • CORDES : "Cours & Jam (summer training & play)"

    22 août 2018  22 h 00 min - 23 août 2018  2 h 59 min 77 avenue du Dr Arnold Netter, Paris, 75012, France

    Du Kinbaku au sein du Clocher, squat artistique dédié aux arts du corps, lieu à part sur un terrain de 4000 m2.
    Un lieu où venir regarder, se lancer, apprendre, pratiquer librement loin des conventions et contraintes sociales.
    Tout est permis mais rien n’est obligatoire ; la nudité et la sexualité sont acceptées dans le cadre d’une pratique exercée de façon respectueuse et clairement consentie.
    Avant de proposer un programme à la rentrée, nous proposons d’expérimenter cet été avec des cours + jam. Cours centrés sur la relation à soi et à l’autre dans les cordes : communication, play, predicament, jeu au sol et en semi… Tout le monde est bienvenu, pas de notion de niveau, on vient avec ce qu’on a, ce qu’on est et on part de là.
    Les cours, dispensés par Stéphane Arnoux (NawaShiva), proposent un parcours qui va de l’intention à sa réception. La technique est un chemin. La relation, le but.
    Cours de 19h à 21h puis jam libre.
    – COURS : 15 euros par personne
    – Entrée : PRIX LIBRE (vous donnez ce que vous pouvez, sachant que votre participation contribue à embellir notre espace de jeu et le rendre plus confortable, aux frais de l’asso, ainsi qu’aux frais de l’ensemble de la structure du Clocher)
    – Pas de dress-code, vous venez comme vous êtes, tout est permis.
    – Lieu non-fumeur, grand jardin à l’extérieur.
    – Vestiaire sur place.
    * L’alcool peut inhiber vos réflexes ou altérer vos capacités de jugement. Consommez en conscience.
    ——————————————————————
    Pratiquer les cordes avec enthousiasme et sécurité
    Que l’on fasse du Kinbaku, du Shibari, ou tout simplement des cordes, on entre dans une pratique héritée d’une sexualité alternative, du BDSM. C’est un jeu qui se joue avec l’autre, dans la nécessité absolue d’un consentement éclairé. Nombre de jeux y sont possibles, du moment que les deux partenaires ont bien conscience de jouer au même jeu. Les cordes peuvent explorer de nombreuses dimensions : sensuelles, communicatives, émotionnelles, esthétiques, érotiques, relationnelles, sexuelles, thérapeutiques, ludiques… Ce n’est pas la corde qui définit ce qui va se jouer entre deux personnes, c’est l’intention qui est portée dans la tension de la corde par celui qui attache, vers le corps de l’autre, vers son cœur, vers son âme.
    Cadre, consentement et intention
    Faire des cordes, c’est une double responsabilité individuelle. Celle de la personne attachée et celle de la personne qui attache. Le consentement est une condition absolument nécessaire mais insuffisante. Ce consentement doit être éclairé, c’est à dire conscient de ce qui peut être mis en jeu : du cadre et de l’intention. Comment consentir à une intention floue ? Le consentement doit pouvoir être donné librement et librement repris. Il doit être enthousiaste et serein, ne pas être étranger à son propre désir. Le cadre doit le mieux possible être défini ensemble avant la session, et respecté pendant. Il sera toujours possible de le redéfinir plus tard, lors d’une session ultérieure.
    L’intention est ce qui va définir une session de corde. Celle-ci doit être partagée, à tout moment de l’échange dans les cordes. Quand la personne qui attache communique une intention, il est de sa responsabilité d’écouter comment elle est reçue avant d’aller plus loin. Comme il est de la responsabilité de la personne attachée de connaître et de pouvoir exprimer ses limites. Faire des cordes c’est souvent explorer sa relation à ses propres limites. Cela ne peut se faire qu’en prenant le temps, en communiquant avant et après les cordes, et pendant la session quand quelque chose est franchi qui rompt le consentement. La contrainte par les cordes peut provoquer des décharges d’hormones comme les endorphines. C’est une des raisons qui peut, à juste titre, donner envie de les pratiquer. Cependant, ce n’est pas à ce moment là qu’il faut redéfinir le cadre, le consentement et l’intention.
    Cette pratique comporte des risques physiques (comme des compressions des nerfs) et psychiques (comme une addiction). Il est essentiel de les connaître, de savoir les identifier et les gérer. Ce qui commence par ne pas faire ce qu’on n’est pas sûr de savoir gérer en conscience.
    Choisir son attacheuse, son attacheur
    Choisir la personne qui va vous attacher suppose de pouvoir connaître ses compétences en la matière. L’attacheur.se doit pouvoir au minimum maîtriser la technique qu’il.elle compte appliquer, connaître et pouvoir communiquer les éléments de sécurité inhérents à ce qu’il.elle fait. Comme on ne connaît pas toujours son propre désir et qu’il n’est pas possible de tout négocier avant une session de cordes, une des principales qualités requise pour attacher est l’empathie : la capacité à sentir, à repérer les tensions et les gênes de son/sa partenaire, les gestes, les modifications de la respiration ou de la température corporelle, les mouvements des mains… toute chose qui indique comment est reçue la proposition véhiculée par ou dans les cordes. Tout attacheur.se doit en outre être capable d’entendre qu’il.elle a pu franchir une limite de l’autre et se remettre en question, accepter les retours et adapter sa pratique à ses partenaires.
    Choisir son ou sa modèle
    Choisir la personne que vous allez attacher requiert de connaître son désir, sa motivation à faire des cordes et de vérifier que ce désir est bien compatible avec le votre. Il est préférable également de connaître son niveau d’expérience dans les cordes, sa connaissance de soi, de son corps et de ses limites. Dans le doute, il est toujours préférable de revoir ses intentions à la baisse plutôt que prendre le risque de blesser l’autre, émotionnellement ou physiquement. Il est également préférable d’évaluer avant d’attacher, ou avant de poursuivre, la capacité de la personne attachée à exprimer ses limites et son consentement, son plaisir ou son déplaisir.
    La relation
    La relation entre attacheur.se et modèle n’est pas seulement une juste correspondance d’attentes, formulées ou non. C’est avant tout une relation de communication verbale et non verbale. Georg Barkas la définit par la métaphore de l’interview. Attacher c’est demander à l’autre « est-ce que tu aimes ça » ? Et attendre la réponse (le plus souvent non verbale) avant de poursuivre. Une bonne relation de cordes est une relation dans laquelle les deux partenaires parviennent à un niveau de communication qui seul permet d’explorer les autres aspects de la relation.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

24 août 2018
  • BDSM & LIB : "Les Goûters du Divin Marquis"

    24 août 2018  18 h 00 min - 23 h 30 min 103 rue Marcadet, Paris, 75018, France

    Venez nous retrouver pour un après-midi unique à Paris, dans un lieu où tous les plaisirs SM et Libertins sont permis.
    Sm et Fétish Projection, Music From Les Goûters.
    Une tenue noire de ville sera le minimum demandé à l’entrée, pour les messieurs.
    Couple : 45€
    Travesti : 45€
    Homme : 55€
    Femme seule et TG : invitée
    2 verres offerts par personne
    Buffet de gâteaux et fruits à volonté.
    Renouvellement : 5€ ou 10€
    Vestiaire : 3€
    Le Château des Lys
    103 rue Marcadet
    75018 Paris
    Métro : Jules Joffrin
    Parking : 12, rue Versigny ( parking gardé à 300 m )
    Réservations : lesgoutersdudivinmarquis@gmail.com
    06 37 13 20 33 (laissez message si absent)
    + 33 637 132 033
    C’est Unique !
    Ce n’est qu’à Paris !!
    C’est décadent et sexy !!!!
    Ce n’est que le vendredi !!!
    Les Goûters un Grain de Sade dans un monde vanille !!!!
    www.gouters-du-divin-marquis.com
    www.facebook.com/les.gouters.du.divin.marquis
    www.facebook.com/NessHarperGDM
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • BDSM & LIB : "Les Goûters du Kinky Club"

    24 août 2018  18 h 00 min - 22 h 30 min Paris, France

    Les après midis chez Cris & Chuchotements font leur rentrée sous la tutelle de Monsieur Alex DirtyVonP & Mlle Stéphanie (Calamity)
    Dans une ambiance BDSM raffinée, nous vous invitons à venir nous rencontrer tous les vendredis de 15h à 19h30.
    (les convives du Déjeuner Coquin au Kinky Club peuvent évidemment profiter du reste de leur journée en notre compagnie)
    Nos invités préférés? Les joueurs et ceux qui aiment se faire plaisir !
    Peu importe votre orientation ou vos goûts, il y a de quoi satisfaire tout le monde au Kinky Club. Un seul mot d’ordre: s’amuser !
    Une fois par mois, un vendredi sera thématique, une pratique mise à l’honneur par le biais d’un atelier dédié. Une occasion de plus de venir jouer avec nous !
    Venez goûter les cordes de vos hôtes, le fouet de Monsieur Dirty ou la badine de Mlle Calamity.
    N’hésitez pas à nous contacter sur nos profils
    Steph Doe
    Alex Bakushi / Alex Dirteevonp
    http://kinkyclub.fr/
    Tarifs de 15h à 19h30
    Couples: 35€ + 2 conso
    FS : invitée + 1 conso
    HS : 50€ + 1 conso
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    24 août 2018  20 h 00 min - 25 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • BIEN-ÊTRE : "Soirée Tendresse & Pyjama"

    24 août 2018  22 h 30 min - 25 août 2018  2 h 00 min 18 rue Duhesme, Paris, 75018, France

    Chahuteuses, Chahuteurs,
    C’est avec grand plaisir qu’on vous invite à notre soirée dédiée à la communication, au consentement et à la tendresse et animée par Laura Cherfi !
    A travers des jeux relationnels & un espace de tendresse platonique, vous développerez votre aptitude à aller vers l’autre en écoutant vos désirs et en exprimant vos limites, de manière ludique et profonde.
    Venez nous rejoindre dans notre ilot de douceur pour une soirée de connexion et de partage 🙂
    ** Ca se passe COMMENT ?
    19h30 : Accueil des participant.e.s
    19h45 : Fermeture des portes & ouverture
    20h : Jeux relationnels pour développer votre aptitude à communiquer vos désirs et poser vos limites
    21h30 : Espace de Tendresse libre
    22h30 – 23h : Cercle de clôture
    Préparez votre plus beau pyjama car tout le monde gardera ses vêtements, notez que vous serez libres de vos choix à chaque instant.
    Pour préserver un espace safe, nous fermerons les portes à 19h45. Vous êtes prévenu.e.s 🙂
    ** C’est QUAND & Où ?
    Vendredi 24 Août 2018
    de 19h30 à 23h
    Chez Les Miroirs de L’Ame, 39-41 Rue Labat, 75018 Paris
    Métro Marcadet Poissoniers
    ** Réservations
    Tarif Plein : 24€/personne
    Tarif Solidaire : 12€/personne
    Réservation en ligne indispensable – cet événement a pour habitude d’être complet : https://www.helloasso.com/associations/les-chahuteuses/evenements/soiree-tendresse-pyjama-4
    ** J’amène QUOI ?
    – ton plus chouette pyjama (ou vêtement de sport confortable)
    – une boisson non-alcoolisée à partager,
    – autant de plaid et de peluches que tu veux pour + de confort !
    ** C’est avec QUI ?
    Laura Cherfi – Coaching Rock&Love – Co-fondatrice des Chahuteuses & coach en développement personnel, Laura accompagne les personnes souhaitant amener plus de plaisir et d’authenticité dans leurs relations. Elle a également été formée à l’animation de soirées câlins par le créateur de ce concept aux Etats-Unis.
    Plus d’infos : www.lauracherfi.com
    — L’ASSOCIATION
    A travers leurs événements ludiques, Les Chahuteuses proposent une vision joyeuse, inclusive et créative des sexualités. Une programmation unique, des surprises, des humain.e.s tou.te.s différent.e.s… On change le monde comme ça chez Les Chahuteuses !
    Pour nous soutenir et adhérer à l’association : https://www.helloasso.com/associations/les-chahuteuses/adhesions/adherer-aux-chahuteuses
    Quels que soient votre âge (à partir de 18 ans), votre genre, votre orientation sexuelle ou votre statut social, cet événement est ouvert à toute personne se sentant en accord avec notre charte : http://www.leschahuteuses.fr/accueil/notre-charte/
    Pour toute question ou demande d’information, contactez-nous : contact@les-chahuteuses.fr
    On est impatient.e.s de vous retrouver !
    www.leschahuteuses.fr
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • CORDES : "Summer jam #6"

    24 août 2018  23 h 00 min - 23 h 00 min 77 avenue du Dr Arnold Netter, Paris, 75012, France

    Kinbaku au sein du Clocher, squat artistique dédié aux arts du corps, lieu à part sur un terrain de 4000 m2.
    Un lieu où venir regarder, se lancer, apprendre, pratiquer librement loin des conventions et contraintes sociales.
    Tout est permis mais rien n’est obligatoire ; la nudité et la sexualité sont acceptées dans le cadre d’une pratique exercée de façon respectueuse et clairement consentie.
    – Entrée : PRIX LIBRE (vous donnez ce que vous pouvez, sachant que votre participation contribue à embellir notre espace de jeu et le rendre plus confortable, aux frais de l’asso, ainsi qu’aux frais de l’ensemble de la structure du Clocher)
    – Pas de dress-code, vous venez comme vous êtes, tout est permis.
    – Lieu non-fumeur, grand jardin à l’extérieur.
    – Vestiaire sur place.
    * L’alcool peut inhiber vos réflexes ou altérer vos capacités de jugement. Consommez en conscience.
    ——————————————————————
    Pratiquer les cordes avec enthousiasme et sécurité
    Que l’on fasse du Kinbaku, du Shibari, ou tout simplement des cordes, on entre dans une pratique héritée d’une sexualité alternative, du BDSM. C’est un jeu qui se joue avec l’autre, dans la nécessité absolue d’un consentement éclairé. Nombre de jeux y sont possibles, du moment que les deux partenaires ont bien conscience de jouer au même jeu. Les cordes peuvent explorer de nombreuses dimensions : sensuelles, communicatives, émotionnelles, esthétiques, érotiques, relationnelles, sexuelles, thérapeutiques, ludiques… Ce n’est pas la corde qui définit ce qui va se jouer entre deux personnes, c’est l’intention qui est portée dans la tension de la corde par celui qui attache, vers le corps de l’autre, vers son cœur, vers son âme.
    Cadre, consentement et intention
    Faire des cordes, c’est une double responsabilité individuelle. Celle de la personne attachée et celle de la personne qui attache. Le consentement est une condition absolument nécessaire mais insuffisante. Ce consentement doit être éclairé, c’est à dire conscient de ce qui peut être mis en jeu : du cadre et de l’intention. Comment consentir à une intention floue ? Le consentement doit pouvoir être donné librement et librement repris. Il doit être enthousiaste et serein, ne pas être étranger à son propre désir. Le cadre doit le mieux possible être défini ensemble avant la session, et respecté pendant. Il sera toujours possible de le redéfinir plus tard, lors d’une session ultérieure.
    L’intention est ce qui va définir une session de corde. Celle-ci doit être partagée, à tout moment de l’échange dans les cordes. Quand la personne qui attache communique une intention, il est de sa responsabilité d’écouter comment elle est reçue avant d’aller plus loin. Comme il est de la responsabilité de la personne attachée de connaître et de pouvoir exprimer ses limites. Faire des cordes c’est souvent explorer sa relation à ses propres limites. Cela ne peut se faire qu’en prenant le temps, en communiquant avant et après les cordes, et pendant la session quand quelque chose est franchi qui rompt le consentement. La contrainte par les cordes peut provoquer des décharges d’hormones comme les endorphines. C’est une des raisons qui peut, à juste titre, donner envie de les pratiquer. Cependant, ce n’est pas à ce moment là qu’il faut redéfinir le cadre, le consentement et l’intention.
    Cette pratique comporte des risques physiques (comme des compressions des nerfs) et psychiques (comme une addiction). Il est essentiel de les connaître, de savoir les identifier et les gérer. Ce qui commence par ne pas faire ce qu’on n’est pas sûr de savoir gérer en conscience.
    Choisir son attacheuse, son attacheur
    Choisir la personne qui va vous attacher suppose de pouvoir connaître ses compétences en la matière. L’attacheur.se doit pouvoir au minimum maîtriser la technique qu’il.elle compte appliquer, connaître et pouvoir communiquer les éléments de sécurité inhérents à ce qu’il.elle fait. Comme on ne connaît pas toujours son propre désir et qu’il n’est pas possible de tout négocier avant une session de cordes, une des principales qualités requise pour attacher est l’empathie : la capacité à sentir, à repérer les tensions et les gênes de son/sa partenaire, les gestes, les modifications de la respiration ou de la température corporelle, les mouvements des mains… toute chose qui indique comment est reçue la proposition véhiculée par ou dans les cordes. Tout attacheur.se doit en outre être capable d’entendre qu’il.elle a pu franchir une limite de l’autre et se remettre en question, accepter les retours et adapter sa pratique à ses partenaires.
    Choisir son ou sa modèle
    Choisir la personne que vous allez attacher requiert de connaître son désir, sa motivation à faire des cordes et de vérifier que ce désir est bien compatible avec le votre. Il est préférable également de connaître son niveau d’expérience dans les cordes, sa connaissance de soi, de son corps et de ses limites. Dans le doute, il est toujours préférable de revoir ses intentions à la baisse plutôt que prendre le risque de blesser l’autre, émotionnellement ou physiquement. Il est également préférable d’évaluer avant d’attacher, ou avant de poursuivre, la capacité de la personne attachée à exprimer ses limites et son consentement, son plaisir ou son déplaisir.
    La relation
    La relation entre attacheur.se et modèle n’est pas seulement une juste correspondance d’attentes, formulées ou non. C’est avant tout une relation de communication verbale et non verbale. Georg Barkas la définit par la métaphore de l’interview. Attacher c’est demander à l’autre « est-ce que tu aimes ça » ? Et attendre la réponse (le plus souvent non verbale) avant de poursuivre. Une bonne relation de cordes est une relation dans laquelle les deux partenaires parviennent à un niveau de communication qui seul permet d’explorer les autres aspects de la relation.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

25 août 2018
  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    24 août 2018  20 h 00 min - 25 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • BIEN-ÊTRE : "Soirée Tendresse & Pyjama"

    24 août 2018  22 h 30 min - 25 août 2018  2 h 00 min 18 rue Duhesme, Paris, 75018, France

    Chahuteuses, Chahuteurs,
    C’est avec grand plaisir qu’on vous invite à notre soirée dédiée à la communication, au consentement et à la tendresse et animée par Laura Cherfi !
    A travers des jeux relationnels & un espace de tendresse platonique, vous développerez votre aptitude à aller vers l’autre en écoutant vos désirs et en exprimant vos limites, de manière ludique et profonde.
    Venez nous rejoindre dans notre ilot de douceur pour une soirée de connexion et de partage 🙂
    ** Ca se passe COMMENT ?
    19h30 : Accueil des participant.e.s
    19h45 : Fermeture des portes & ouverture
    20h : Jeux relationnels pour développer votre aptitude à communiquer vos désirs et poser vos limites
    21h30 : Espace de Tendresse libre
    22h30 – 23h : Cercle de clôture
    Préparez votre plus beau pyjama car tout le monde gardera ses vêtements, notez que vous serez libres de vos choix à chaque instant.
    Pour préserver un espace safe, nous fermerons les portes à 19h45. Vous êtes prévenu.e.s 🙂
    ** C’est QUAND & Où ?
    Vendredi 24 Août 2018
    de 19h30 à 23h
    Chez Les Miroirs de L’Ame, 39-41 Rue Labat, 75018 Paris
    Métro Marcadet Poissoniers
    ** Réservations
    Tarif Plein : 24€/personne
    Tarif Solidaire : 12€/personne
    Réservation en ligne indispensable – cet événement a pour habitude d’être complet : https://www.helloasso.com/associations/les-chahuteuses/evenements/soiree-tendresse-pyjama-4
    ** J’amène QUOI ?
    – ton plus chouette pyjama (ou vêtement de sport confortable)
    – une boisson non-alcoolisée à partager,
    – autant de plaid et de peluches que tu veux pour + de confort !
    ** C’est avec QUI ?
    Laura Cherfi – Coaching Rock&Love – Co-fondatrice des Chahuteuses & coach en développement personnel, Laura accompagne les personnes souhaitant amener plus de plaisir et d’authenticité dans leurs relations. Elle a également été formée à l’animation de soirées câlins par le créateur de ce concept aux Etats-Unis.
    Plus d’infos : www.lauracherfi.com
    — L’ASSOCIATION
    A travers leurs événements ludiques, Les Chahuteuses proposent une vision joyeuse, inclusive et créative des sexualités. Une programmation unique, des surprises, des humain.e.s tou.te.s différent.e.s… On change le monde comme ça chez Les Chahuteuses !
    Pour nous soutenir et adhérer à l’association : https://www.helloasso.com/associations/les-chahuteuses/adhesions/adherer-aux-chahuteuses
    Quels que soient votre âge (à partir de 18 ans), votre genre, votre orientation sexuelle ou votre statut social, cet événement est ouvert à toute personne se sentant en accord avec notre charte : http://www.leschahuteuses.fr/accueil/notre-charte/
    Pour toute question ou demande d’information, contactez-nous : contact@les-chahuteuses.fr
    On est impatient.e.s de vous retrouver !
    www.leschahuteuses.fr
    Partager :FacebookTwitterGoogle

26 août 2018
  • BDSM & LIB : "Zinella - Soumissions Exquises #86"

    26 août 2018  0 h 00 min - 0 h 00 min 15/17 Quai de l'Oise, Paris, 75019, France

    Nouvelles Soumissions Exquises… de retour pour une grande Nuit de Débauche dans une ambiance colorée et folle dans un tout nouveau Lieu… 500 m2 de plain-pied sur un seul niveau !
    Une soirée très Sexe dans un tout Nouvel Espace sur 1 seul niveau de plain-pied et sans escalier !
    Donjon, Salons Libertins, Grand Fumoir, Grande Piste de Danse avec Scène et plusieurs Poles Dance, Salle-de-Bains et Douche, Bar à Cocktails, etc…
    Rien ne manque pour que vous passiez une nuit inoubliable….
    *****************************************
    Grand Buffet Offert dès 21h
    *****************************************
    Couples 50 € seulement avec 4 consommations
    Hommes seuls 90 € avec 2 consommations (sur réservations)
    Travestis 40 € avec 1 consommation
    Femmes et TransGenre invitées
    Consommations : Soft : 5 € :: alcools et Champagne : 10 €
    ***********************************************
    ni photo, ni caméra, ni téléphone mobile
    ***********************************************
    ***************************************************************
    Dress Code
    ***************************************************************
    Fetish Sex, Cuir, Vinyle, Latex, Travestis, Ultrasexe, Bizarre…
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • BIEN-ÊTRE : "Les picnics du bien être 2018 n° 6 Massage et Danse"

    26 août 2018  15 h 30 min - 27 août 2018  0 h 30 min Paris, 75015

    OYEZ OYEZ !!!!! VOICI L’EVENEMENT :
    PICNIC MASSAGE GRATUIT « MASSAGE ET DANSE »
    lespicnics dubienetre la page LPNDBE
    Il y a une page. Il y a un groupe
    AJOUTEZ VOUS AUSSI AU GROUPE c’est le plus simple !
    Suivez la page SVP et mettez des j’aime svp !!!
    (lisez ceci jusqu’au bout SVP tout est expliqué !)
    BONJOUR A toi à toi et à toi aussi ! 🙂
    Le DIMANCHE 25 AOUT 2018
    C ‘est le retour des « PICNICS DU BIEN ETRE » le 6 eme de 2018
    (RENDEZ-VOUS DE 12h30 à 21.30 h environ PARC ANDRE CITROEN entre le BALLON de l’air de PARIS et le quai.C’est à dire PROCHE DE LA GRILLE du PONT DU RER
    Je serais à gauche de l’entrée du quai sous les arbres à côté du point d’eau .)
    Le Thème :
    PICNIC du BIEN ETRE —– MASSAGE ET DANSE
    Faites passer l’info car j’aimerais que l on soit nombreux et nombreuses !
    Comme d’habitude massage, relaxation, convivialité.
    voici les explications :
    Le principe : une réunion gratuite & joyeuse sur l’herbe dans des parcs à Paris.
    On apporte de quoi grignoter et se désaltérer et on peut rencontrer
    – des gens aimant masser et être massé, des personnes qui s’intéresse au contact… contact verbal, visuel, physique, énergétique, visuel… etc… (professionnels ou amateurs… étudiants ou néophytes ).
    – des gens de l’univers du bien être. (yoga, tai chi, coachs, thérapeutes, danseurs, Osthéopathes, naturopathes…
    Hypnose, mtc, bercements en eau chaude, shiatsu, esthétique, méditation, psycho etc…)
    – des gens qui ont envie d’écoute et de partage dans un cadre inclusif bienveillant et autogéré ! En conscience de leurs limites… leurs envies…désirs….zone de conforts…diversités fonctionnelles…etc.
    – des gens qui passent par là!
    – des personnes à proximité de notre groupe et qui profitent aussi du parc André Citroën
    – des gens que vous allez connaître. ..
    – des gens que vous connaissez déjà. ..
    😊
    Les picnics du bienetre ce ne sont pas des cours … ni des ateliers mais un espace d expérience humaine en conscience entouré par les arbres et l’herbe douce, dont je suis simplement le facilitateur.
    Par ailleurs j’anime des stages et des cours mais au picnics du bienetre c est aussi une occasion pour moi de profiter de l’ambiance et de me relaxer autant que les autres gens présents.
    Mais à l’occasion … il peut y avoir des animations structurés. .. et même certains participants en propose.
    Ce n’est pas un espace thérapeutique ni médical.
    Chacun reste responsable de lui même !
    Rien est obligatoire.
    Pas d obligations de résultat ni de garantie de masser ou d’être massé…
    De câliner ou d’être câliné… mais simplement un terrain de jeu bienveillant au milieu de la ville.
    Pour rendre le moment encore plus agréable, voilà ce qui sera possible en termes de massage étant donné que nous serons à l’extérieur et en public.
    A) Massage habillé.
    Pour cela venez avec une tenue souple et confortable.
    Des vêtement prês du corps sont conseillés car moins il y a de plis plus c’est agréable.
    Pour des mouvements de type SHIATSU ou LOMI LOMI ou bercement, n’importe quels vêtements souples et légers seront bons.
    Des massages du type relaxation coréenne et thaïlandais sont de toute façon pratiqués habillé.
    Nous avons aussi parfois des spécialistes de massage thaïlandais ou wu thai !
    B) Massage sur peau.
    Les mains. Le visage. La tête.
    Tout cela est facile à faire, même assis, debout ou couché !
    Massage des pieds : pour cela pensez à apporter quelques lingettes nettoyantes, venez en tong si vous voulez !
    Si certains le souhaitent peut-être sera-t-il possible de faire le dos, les jambes…
    C) Massage sur chaise.
    Massage sur tabouret ou sur chaise de massage ergonomique.
    Selon la position et votre morphologie vous aurez le choix. Des massages plutôt courts et dynamiques.
    Ou simplement des moments d’imposition des mains..
    Il y aura des gens sachant masser et des gens ne sachant pas masser.
    Donc ce sera aussi l’occasion d’apprendre et de développer notre réseau et d’échanger nos cartes de visite.
    Nous pourrons faire des échanges !
    Nous pourrons partager notre passion pour le monde du massage !
    Et bien sûr c est aussi un espace de free hug… de pratiques corporels et on peut danser, chanter, faire la sieste… etc…
    C’est un événement GRATUIT sans commerce.
    Je propose que chacun discute préalablement lors de la rencontre pour verifier le consentement et le cadre de chaque interaction .
    Regardez le site de Betty Martins sur la roue du consentement c est intéressant.
    😊
    Respect de soi et respect de l’autre .
    Respect du groupe.
    Respect du lieu et de l’histoire de chacun. Non jugement et inclusiveté sont les valeurs des picnics du bienetre.
    L’important c’est la GRATUITE la CONNECTION . mais aussi L’ECHANGE.
    Mais quand je dis echange je parle plutot d’équilibre que de symetrie…
    Rappelez vous que le sens du toucher est bidirectionnel : si je touche je suis touché. ..si je suis touché je touche.
    Donc il ne s’agit pas de donner ou de recevoir mais de vivre une expérience en conscience autour du coeur du corps et de l’énergie de groupe.
    Venez découvrir cette opportunité personnelle et relationnelle. ..
    🎁
    Après avoir fait des free hugs au Champ de Mars, je suis passé à l’étape supérieure.
    Il y a eu de nombreux picnics du bien être depuis 2011donc c’est la 7 EME ANNEE !!! des P N D B E !!
    Je pense que notre monde à besoin de chaleur humaine alors rendez-vous DIMANCHE 22 JUILLET 2018 !!!!
    RENDEZ-VOUS DE 12h30 à 21.30 h AU PARC ANDRE CITROEN
    entre le BALLON de l’air de PARIS et le quai.
    Je serais à gauche de l’entrée du quai sous les arbres.
    Proche de LA GRILLE sous le PONT du RER Pont DU garigliano.
    A côté du point d eau et en bas de la pente ou il y a l eau gazeuse gratuite.
    Donc au choix OMBRE ou SOLEIL !
    Vous pouvez arriver directement par le quai. Avec le Tramway ou le RER garigliano ou les terminus de BUS 42 ou 88…
    Ou alors par le metro LOURMEL … Balard, ou le metro Javel andré citroen, le vélib, vélo kayak etc…
    Comme c’est l’été il y aura picnic de jour puis PEUT ETRE apéro du soir.
    Le parc ferme à 21h30 ! ou même plus tard ….et il y a la JAVELLE juste à côté une guinguette avec restaurant et bar et nombreuses activités. ..
    J’apporterai des tapis de sol et des nattes de plage et plein d’autres choses pour votre confort mais je demande à tous ceux qui le peuvent d’en faire autant : tapis de sol, tapis de yoga, nattes de plages, grands draps de plage, une ou deux chaises pliantes, huile.. talc etc…
    Aucune attitude déplacée ne sera tolérée par le groupe.
    Ceci n’est pas non plus un groupe de rencontre et il n’y aucune parité ni obligation de résultat ! Venez comme vous êtes et vous verrez bien comment ça se passe !
    C’est tout simplement un picnic cool ! Et c’est ouvert à tout les humains car malheureusement la ville de Paris ne veut pas d’animaux de compagnie dans le parc…
    Les picnics du bienetre est un espace sans alcool et non fumeur.
    Contactez moi si besoin …
    A bientôt,Jacques
    Lespicnics dubienetre
    07 68 60 38 76
    Partager :FacebookTwitterGoogle

27 août 2018
  • BIEN-ÊTRE : "Les picnics du bien être 2018 n° 6 Massage et Danse"

    26 août 2018  15 h 30 min - 27 août 2018  0 h 30 min Paris, 75015

    OYEZ OYEZ !!!!! VOICI L’EVENEMENT :
    PICNIC MASSAGE GRATUIT « MASSAGE ET DANSE »
    lespicnics dubienetre la page LPNDBE
    Il y a une page. Il y a un groupe
    AJOUTEZ VOUS AUSSI AU GROUPE c’est le plus simple !
    Suivez la page SVP et mettez des j’aime svp !!!
    (lisez ceci jusqu’au bout SVP tout est expliqué !)
    BONJOUR A toi à toi et à toi aussi ! 🙂
    Le DIMANCHE 25 AOUT 2018
    C ‘est le retour des « PICNICS DU BIEN ETRE » le 6 eme de 2018
    (RENDEZ-VOUS DE 12h30 à 21.30 h environ PARC ANDRE CITROEN entre le BALLON de l’air de PARIS et le quai.C’est à dire PROCHE DE LA GRILLE du PONT DU RER
    Je serais à gauche de l’entrée du quai sous les arbres à côté du point d’eau .)
    Le Thème :
    PICNIC du BIEN ETRE —– MASSAGE ET DANSE
    Faites passer l’info car j’aimerais que l on soit nombreux et nombreuses !
    Comme d’habitude massage, relaxation, convivialité.
    voici les explications :
    Le principe : une réunion gratuite & joyeuse sur l’herbe dans des parcs à Paris.
    On apporte de quoi grignoter et se désaltérer et on peut rencontrer
    – des gens aimant masser et être massé, des personnes qui s’intéresse au contact… contact verbal, visuel, physique, énergétique, visuel… etc… (professionnels ou amateurs… étudiants ou néophytes ).
    – des gens de l’univers du bien être. (yoga, tai chi, coachs, thérapeutes, danseurs, Osthéopathes, naturopathes…
    Hypnose, mtc, bercements en eau chaude, shiatsu, esthétique, méditation, psycho etc…)
    – des gens qui ont envie d’écoute et de partage dans un cadre inclusif bienveillant et autogéré ! En conscience de leurs limites… leurs envies…désirs….zone de conforts…diversités fonctionnelles…etc.
    – des gens qui passent par là!
    – des personnes à proximité de notre groupe et qui profitent aussi du parc André Citroën
    – des gens que vous allez connaître. ..
    – des gens que vous connaissez déjà. ..
    😊
    Les picnics du bienetre ce ne sont pas des cours … ni des ateliers mais un espace d expérience humaine en conscience entouré par les arbres et l’herbe douce, dont je suis simplement le facilitateur.
    Par ailleurs j’anime des stages et des cours mais au picnics du bienetre c est aussi une occasion pour moi de profiter de l’ambiance et de me relaxer autant que les autres gens présents.
    Mais à l’occasion … il peut y avoir des animations structurés. .. et même certains participants en propose.
    Ce n’est pas un espace thérapeutique ni médical.
    Chacun reste responsable de lui même !
    Rien est obligatoire.
    Pas d obligations de résultat ni de garantie de masser ou d’être massé…
    De câliner ou d’être câliné… mais simplement un terrain de jeu bienveillant au milieu de la ville.
    Pour rendre le moment encore plus agréable, voilà ce qui sera possible en termes de massage étant donné que nous serons à l’extérieur et en public.
    A) Massage habillé.
    Pour cela venez avec une tenue souple et confortable.
    Des vêtement prês du corps sont conseillés car moins il y a de plis plus c’est agréable.
    Pour des mouvements de type SHIATSU ou LOMI LOMI ou bercement, n’importe quels vêtements souples et légers seront bons.
    Des massages du type relaxation coréenne et thaïlandais sont de toute façon pratiqués habillé.
    Nous avons aussi parfois des spécialistes de massage thaïlandais ou wu thai !
    B) Massage sur peau.
    Les mains. Le visage. La tête.
    Tout cela est facile à faire, même assis, debout ou couché !
    Massage des pieds : pour cela pensez à apporter quelques lingettes nettoyantes, venez en tong si vous voulez !
    Si certains le souhaitent peut-être sera-t-il possible de faire le dos, les jambes…
    C) Massage sur chaise.
    Massage sur tabouret ou sur chaise de massage ergonomique.
    Selon la position et votre morphologie vous aurez le choix. Des massages plutôt courts et dynamiques.
    Ou simplement des moments d’imposition des mains..
    Il y aura des gens sachant masser et des gens ne sachant pas masser.
    Donc ce sera aussi l’occasion d’apprendre et de développer notre réseau et d’échanger nos cartes de visite.
    Nous pourrons faire des échanges !
    Nous pourrons partager notre passion pour le monde du massage !
    Et bien sûr c est aussi un espace de free hug… de pratiques corporels et on peut danser, chanter, faire la sieste… etc…
    C’est un événement GRATUIT sans commerce.
    Je propose que chacun discute préalablement lors de la rencontre pour verifier le consentement et le cadre de chaque interaction .
    Regardez le site de Betty Martins sur la roue du consentement c est intéressant.
    😊
    Respect de soi et respect de l’autre .
    Respect du groupe.
    Respect du lieu et de l’histoire de chacun. Non jugement et inclusiveté sont les valeurs des picnics du bienetre.
    L’important c’est la GRATUITE la CONNECTION . mais aussi L’ECHANGE.
    Mais quand je dis echange je parle plutot d’équilibre que de symetrie…
    Rappelez vous que le sens du toucher est bidirectionnel : si je touche je suis touché. ..si je suis touché je touche.
    Donc il ne s’agit pas de donner ou de recevoir mais de vivre une expérience en conscience autour du coeur du corps et de l’énergie de groupe.
    Venez découvrir cette opportunité personnelle et relationnelle. ..
    🎁
    Après avoir fait des free hugs au Champ de Mars, je suis passé à l’étape supérieure.
    Il y a eu de nombreux picnics du bien être depuis 2011donc c’est la 7 EME ANNEE !!! des P N D B E !!
    Je pense que notre monde à besoin de chaleur humaine alors rendez-vous DIMANCHE 22 JUILLET 2018 !!!!
    RENDEZ-VOUS DE 12h30 à 21.30 h AU PARC ANDRE CITROEN
    entre le BALLON de l’air de PARIS et le quai.
    Je serais à gauche de l’entrée du quai sous les arbres.
    Proche de LA GRILLE sous le PONT du RER Pont DU garigliano.
    A côté du point d eau et en bas de la pente ou il y a l eau gazeuse gratuite.
    Donc au choix OMBRE ou SOLEIL !
    Vous pouvez arriver directement par le quai. Avec le Tramway ou le RER garigliano ou les terminus de BUS 42 ou 88…
    Ou alors par le metro LOURMEL … Balard, ou le metro Javel andré citroen, le vélib, vélo kayak etc…
    Comme c’est l’été il y aura picnic de jour puis PEUT ETRE apéro du soir.
    Le parc ferme à 21h30 ! ou même plus tard ….et il y a la JAVELLE juste à côté une guinguette avec restaurant et bar et nombreuses activités. ..
    J’apporterai des tapis de sol et des nattes de plage et plein d’autres choses pour votre confort mais je demande à tous ceux qui le peuvent d’en faire autant : tapis de sol, tapis de yoga, nattes de plages, grands draps de plage, une ou deux chaises pliantes, huile.. talc etc…
    Aucune attitude déplacée ne sera tolérée par le groupe.
    Ceci n’est pas non plus un groupe de rencontre et il n’y aucune parité ni obligation de résultat ! Venez comme vous êtes et vous verrez bien comment ça se passe !
    C’est tout simplement un picnic cool ! Et c’est ouvert à tout les humains car malheureusement la ville de Paris ne veut pas d’animaux de compagnie dans le parc…
    Les picnics du bienetre est un espace sans alcool et non fumeur.
    Contactez moi si besoin …
    A bientôt,Jacques
    Lespicnics dubienetre
    07 68 60 38 76
    Partager :FacebookTwitterGoogle

29 août 2018
  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    29 août 2018  20 h 00 min - 30 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • CORDES : "Cours & Jam (summer training & play)"

    29 août 2018  22 h 00 min - 30 août 2018  2 h 59 min 77 avenue du Dr Arnold Netter, Paris, 75012, France

    Du Kinbaku au sein du Clocher, squat artistique dédié aux arts du corps, lieu à part sur un terrain de 4000 m2.
    Un lieu où venir regarder, se lancer, apprendre, pratiquer librement loin des conventions et contraintes sociales.
    Tout est permis mais rien n’est obligatoire ; la nudité et la sexualité sont acceptées dans le cadre d’une pratique exercée de façon respectueuse et clairement consentie.
    Avant de proposer un programme à la rentrée, nous proposons d’expérimenter cet été avec des cours + jam. Cours centrés sur la relation à soi et à l’autre dans les cordes : communication, play, predicament, jeu au sol et en semi… Tout le monde est bienvenu, pas de notion de niveau, on vient avec ce qu’on a, ce qu’on est et on part de là.
    Les cours, dispensés par Stéphane Arnoux (NawaShiva), proposent un parcours qui va de l’intention à sa réception. La technique est un chemin. La relation, le but.
    Cours de 19h à 21h puis jam libre.
    – COURS : 15 euros par personne
    – Entrée : PRIX LIBRE (vous donnez ce que vous pouvez, sachant que votre participation contribue à embellir notre espace de jeu et le rendre plus confortable, aux frais de l’asso, ainsi qu’aux frais de l’ensemble de la structure du Clocher)
    – Pas de dress-code, vous venez comme vous êtes, tout est permis.
    – Lieu non-fumeur, grand jardin à l’extérieur.
    – Vestiaire sur place.
    * L’alcool peut inhiber vos réflexes ou altérer vos capacités de jugement. Consommez en conscience.
    ——————————————————————
    Pratiquer les cordes avec enthousiasme et sécurité
    Que l’on fasse du Kinbaku, du Shibari, ou tout simplement des cordes, on entre dans une pratique héritée d’une sexualité alternative, du BDSM. C’est un jeu qui se joue avec l’autre, dans la nécessité absolue d’un consentement éclairé. Nombre de jeux y sont possibles, du moment que les deux partenaires ont bien conscience de jouer au même jeu. Les cordes peuvent explorer de nombreuses dimensions : sensuelles, communicatives, émotionnelles, esthétiques, érotiques, relationnelles, sexuelles, thérapeutiques, ludiques… Ce n’est pas la corde qui définit ce qui va se jouer entre deux personnes, c’est l’intention qui est portée dans la tension de la corde par celui qui attache, vers le corps de l’autre, vers son cœur, vers son âme.
    Cadre, consentement et intention
    Faire des cordes, c’est une double responsabilité individuelle. Celle de la personne attachée et celle de la personne qui attache. Le consentement est une condition absolument nécessaire mais insuffisante. Ce consentement doit être éclairé, c’est à dire conscient de ce qui peut être mis en jeu : du cadre et de l’intention. Comment consentir à une intention floue ? Le consentement doit pouvoir être donné librement et librement repris. Il doit être enthousiaste et serein, ne pas être étranger à son propre désir. Le cadre doit le mieux possible être défini ensemble avant la session, et respecté pendant. Il sera toujours possible de le redéfinir plus tard, lors d’une session ultérieure.
    L’intention est ce qui va définir une session de corde. Celle-ci doit être partagée, à tout moment de l’échange dans les cordes. Quand la personne qui attache communique une intention, il est de sa responsabilité d’écouter comment elle est reçue avant d’aller plus loin. Comme il est de la responsabilité de la personne attachée de connaître et de pouvoir exprimer ses limites. Faire des cordes c’est souvent explorer sa relation à ses propres limites. Cela ne peut se faire qu’en prenant le temps, en communiquant avant et après les cordes, et pendant la session quand quelque chose est franchi qui rompt le consentement. La contrainte par les cordes peut provoquer des décharges d’hormones comme les endorphines. C’est une des raisons qui peut, à juste titre, donner envie de les pratiquer. Cependant, ce n’est pas à ce moment là qu’il faut redéfinir le cadre, le consentement et l’intention.
    Cette pratique comporte des risques physiques (comme des compressions des nerfs) et psychiques (comme une addiction). Il est essentiel de les connaître, de savoir les identifier et les gérer. Ce qui commence par ne pas faire ce qu’on n’est pas sûr de savoir gérer en conscience.
    Choisir son attacheuse, son attacheur
    Choisir la personne qui va vous attacher suppose de pouvoir connaître ses compétences en la matière. L’attacheur.se doit pouvoir au minimum maîtriser la technique qu’il.elle compte appliquer, connaître et pouvoir communiquer les éléments de sécurité inhérents à ce qu’il.elle fait. Comme on ne connaît pas toujours son propre désir et qu’il n’est pas possible de tout négocier avant une session de cordes, une des principales qualités requise pour attacher est l’empathie : la capacité à sentir, à repérer les tensions et les gênes de son/sa partenaire, les gestes, les modifications de la respiration ou de la température corporelle, les mouvements des mains… toute chose qui indique comment est reçue la proposition véhiculée par ou dans les cordes. Tout attacheur.se doit en outre être capable d’entendre qu’il.elle a pu franchir une limite de l’autre et se remettre en question, accepter les retours et adapter sa pratique à ses partenaires.
    Choisir son ou sa modèle
    Choisir la personne que vous allez attacher requiert de connaître son désir, sa motivation à faire des cordes et de vérifier que ce désir est bien compatible avec le votre. Il est préférable également de connaître son niveau d’expérience dans les cordes, sa connaissance de soi, de son corps et de ses limites. Dans le doute, il est toujours préférable de revoir ses intentions à la baisse plutôt que prendre le risque de blesser l’autre, émotionnellement ou physiquement. Il est également préférable d’évaluer avant d’attacher, ou avant de poursuivre, la capacité de la personne attachée à exprimer ses limites et son consentement, son plaisir ou son déplaisir.
    La relation
    La relation entre attacheur.se et modèle n’est pas seulement une juste correspondance d’attentes, formulées ou non. C’est avant tout une relation de communication verbale et non verbale. Georg Barkas la définit par la métaphore de l’interview. Attacher c’est demander à l’autre « est-ce que tu aimes ça » ? Et attendre la réponse (le plus souvent non verbale) avant de poursuivre. Une bonne relation de cordes est une relation dans laquelle les deux partenaires parviennent à un niveau de communication qui seul permet d’explorer les autres aspects de la relation.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

30 août 2018
  • BDSM : "La Belle et le Valet"

    29 août 2018  20 h 00 min - 30 août 2018  2 h 00 min 12 rue du Prévôt, Paris, 75004, France

    « Grande soirée la belle et le valet ». Réservé uniquement aux soumis, Stéphanie Maîtresse des lieux et son amie Barbara Maîtresse incontestable, vous accueillerons accompagnées de quelques complices dominatrices expérimentées toute la soirée dans vos jeux préférés. De l’humiliation à la douleur en passant par toutes sortes de jeux BDSM seront proposés et réalisés.
    Entrée couples ou hommes seuls: 60€.
    Il sera demandé aux dames invitées d’être sexy et élégantes et pour les hommes d’avoir une tenue correcte. Tarif des consommations: Softs ou alcoolisées: 10€ le verre.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • CORDES : "Cours & Jam (summer training & play)"

    29 août 2018  22 h 00 min - 30 août 2018  2 h 59 min 77 avenue du Dr Arnold Netter, Paris, 75012, France

    Du Kinbaku au sein du Clocher, squat artistique dédié aux arts du corps, lieu à part sur un terrain de 4000 m2.
    Un lieu où venir regarder, se lancer, apprendre, pratiquer librement loin des conventions et contraintes sociales.
    Tout est permis mais rien n’est obligatoire ; la nudité et la sexualité sont acceptées dans le cadre d’une pratique exercée de façon respectueuse et clairement consentie.
    Avant de proposer un programme à la rentrée, nous proposons d’expérimenter cet été avec des cours + jam. Cours centrés sur la relation à soi et à l’autre dans les cordes : communication, play, predicament, jeu au sol et en semi… Tout le monde est bienvenu, pas de notion de niveau, on vient avec ce qu’on a, ce qu’on est et on part de là.
    Les cours, dispensés par Stéphane Arnoux (NawaShiva), proposent un parcours qui va de l’intention à sa réception. La technique est un chemin. La relation, le but.
    Cours de 19h à 21h puis jam libre.
    – COURS : 15 euros par personne
    – Entrée : PRIX LIBRE (vous donnez ce que vous pouvez, sachant que votre participation contribue à embellir notre espace de jeu et le rendre plus confortable, aux frais de l’asso, ainsi qu’aux frais de l’ensemble de la structure du Clocher)
    – Pas de dress-code, vous venez comme vous êtes, tout est permis.
    – Lieu non-fumeur, grand jardin à l’extérieur.
    – Vestiaire sur place.
    * L’alcool peut inhiber vos réflexes ou altérer vos capacités de jugement. Consommez en conscience.
    ——————————————————————
    Pratiquer les cordes avec enthousiasme et sécurité
    Que l’on fasse du Kinbaku, du Shibari, ou tout simplement des cordes, on entre dans une pratique héritée d’une sexualité alternative, du BDSM. C’est un jeu qui se joue avec l’autre, dans la nécessité absolue d’un consentement éclairé. Nombre de jeux y sont possibles, du moment que les deux partenaires ont bien conscience de jouer au même jeu. Les cordes peuvent explorer de nombreuses dimensions : sensuelles, communicatives, émotionnelles, esthétiques, érotiques, relationnelles, sexuelles, thérapeutiques, ludiques… Ce n’est pas la corde qui définit ce qui va se jouer entre deux personnes, c’est l’intention qui est portée dans la tension de la corde par celui qui attache, vers le corps de l’autre, vers son cœur, vers son âme.
    Cadre, consentement et intention
    Faire des cordes, c’est une double responsabilité individuelle. Celle de la personne attachée et celle de la personne qui attache. Le consentement est une condition absolument nécessaire mais insuffisante. Ce consentement doit être éclairé, c’est à dire conscient de ce qui peut être mis en jeu : du cadre et de l’intention. Comment consentir à une intention floue ? Le consentement doit pouvoir être donné librement et librement repris. Il doit être enthousiaste et serein, ne pas être étranger à son propre désir. Le cadre doit le mieux possible être défini ensemble avant la session, et respecté pendant. Il sera toujours possible de le redéfinir plus tard, lors d’une session ultérieure.
    L’intention est ce qui va définir une session de corde. Celle-ci doit être partagée, à tout moment de l’échange dans les cordes. Quand la personne qui attache communique une intention, il est de sa responsabilité d’écouter comment elle est reçue avant d’aller plus loin. Comme il est de la responsabilité de la personne attachée de connaître et de pouvoir exprimer ses limites. Faire des cordes c’est souvent explorer sa relation à ses propres limites. Cela ne peut se faire qu’en prenant le temps, en communiquant avant et après les cordes, et pendant la session quand quelque chose est franchi qui rompt le consentement. La contrainte par les cordes peut provoquer des décharges d’hormones comme les endorphines. C’est une des raisons qui peut, à juste titre, donner envie de les pratiquer. Cependant, ce n’est pas à ce moment là qu’il faut redéfinir le cadre, le consentement et l’intention.
    Cette pratique comporte des risques physiques (comme des compressions des nerfs) et psychiques (comme une addiction). Il est essentiel de les connaître, de savoir les identifier et les gérer. Ce qui commence par ne pas faire ce qu’on n’est pas sûr de savoir gérer en conscience.
    Choisir son attacheuse, son attacheur
    Choisir la personne qui va vous attacher suppose de pouvoir connaître ses compétences en la matière. L’attacheur.se doit pouvoir au minimum maîtriser la technique qu’il.elle compte appliquer, connaître et pouvoir communiquer les éléments de sécurité inhérents à ce qu’il.elle fait. Comme on ne connaît pas toujours son propre désir et qu’il n’est pas possible de tout négocier avant une session de cordes, une des principales qualités requise pour attacher est l’empathie : la capacité à sentir, à repérer les tensions et les gênes de son/sa partenaire, les gestes, les modifications de la respiration ou de la température corporelle, les mouvements des mains… toute chose qui indique comment est reçue la proposition véhiculée par ou dans les cordes. Tout attacheur.se doit en outre être capable d’entendre qu’il.elle a pu franchir une limite de l’autre et se remettre en question, accepter les retours et adapter sa pratique à ses partenaires.
    Choisir son ou sa modèle
    Choisir la personne que vous allez attacher requiert de connaître son désir, sa motivation à faire des cordes et de vérifier que ce désir est bien compatible avec le votre. Il est préférable également de connaître son niveau d’expérience dans les cordes, sa connaissance de soi, de son corps et de ses limites. Dans le doute, il est toujours préférable de revoir ses intentions à la baisse plutôt que prendre le risque de blesser l’autre, émotionnellement ou physiquement. Il est également préférable d’évaluer avant d’attacher, ou avant de poursuivre, la capacité de la personne attachée à exprimer ses limites et son consentement, son plaisir ou son déplaisir.
    La relation
    La relation entre attacheur.se et modèle n’est pas seulement une juste correspondance d’attentes, formulées ou non. C’est avant tout une relation de communication verbale et non verbale. Georg Barkas la définit par la métaphore de l’interview. Attacher c’est demander à l’autre « est-ce que tu aimes ça » ? Et attendre la réponse (le plus souvent non verbale) avant de poursuivre. Une bonne relation de cordes est une relation dans laquelle les deux partenaires parviennent à un niveau de communication qui seul permet d’explorer les autres aspects de la relation.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • T-GIRLZ : "Soirée de Prisca"

    30 août 2018  23 h 00 min - 23 h 00 min 66 rue de Provence, Paris, 75009, France

    Pour ceux ou celles qui ne connaissent pas le club Provence, situé à deux pas des Grands Boulevards au coeur du 9eme, le club repose sur 250m² (de pleins pieds) dans une ambiance et une déco, cosy et confortable. 2 grands salons, deux salles de bains pour se changer, se préparer, se maquiller, 50 casiers (vestiaire) individuels avec clès, douches spacieuses, glory hole, backroom, et plusieurs salons ouverts et fermés.
    En configuration \ »soirée\ » le hammam est fermé.
    Nous recevons les travesties (débutantes, occasionnelles ou confirmées), les t-girls, les transgenres les couples fétichistes, les hommes seuls appréciant les personnes du 3eme sexe et … les curieux.
    Tarif (PAF) : 30€ par personne (avec une boisson), 50€ pour un couple (H/F, F/TV, H/TV) avec 2 consos. Vestiaire 2€ (buffet sucré/salé offert au 20 premiers arrivants).
    Boissons supplémentaires au bar : 3€ (soft), 5€ (bière) et 8€ (coupe de champagne)
    Photos interdites sauf accord préalable
    Gel, Préservatifs & serviettes fournis
    DRESS CODE : Pour les filles à leur convenance (BCBG, sexy, salope, classique, bas-porte-jarretelles, tenue légère, soumise, domina, extravagante ..). Pour les garçons tenue et aspect propre souhaitée.
    Infos de dernière minute 06 11 45 02 37
    Partager :FacebookTwitterGoogle

31 août 2018
  • BDSM & LIB : "Les Goûters du Divin Marquis"

    31 août 2018  18 h 00 min - 23 h 30 min 103 rue Marcadet, Paris, 75018, France

    Venez nous retrouver pour un après-midi unique à Paris, dans un lieu où tous les plaisirs SM et Libertins sont permis.
    Sm et Fétish Projection, Music From Les Goûters.
    Une tenue noire de ville sera le minimum demandé à l’entrée, pour les messieurs.
    Couple : 45€
    Travesti : 45€
    Homme : 55€
    Femme seule et TG : invitée
    2 verres offerts par personne
    Buffet de gâteaux et fruits à volonté.
    Renouvellement : 5€ ou 10€
    Vestiaire : 3€
    Le Château des Lys
    103 rue Marcadet
    75018 Paris
    Métro : Jules Joffrin
    Parking : 12, rue Versigny ( parking gardé à 300 m )
    Réservations : lesgoutersdudivinmarquis@gmail.com
    06 37 13 20 33 (laissez message si absent)
    + 33 637 132 033
    C’est Unique !
    Ce n’est qu’à Paris !!
    C’est décadent et sexy !!!!
    Ce n’est que le vendredi !!!
    Les Goûters un Grain de Sade dans un monde vanille !!!!
    www.gouters-du-divin-marquis.com
    www.facebook.com/les.gouters.du.divin.marquis
    www.facebook.com/NessHarperGDM
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • BDSM & LIB : "Les Goûters du Kinky Club"

    31 août 2018  18 h 00 min - 22 h 30 min Paris, France

    Les après midis chez Cris & Chuchotements font leur rentrée sous la tutelle de Monsieur Alex DirtyVonP & Mlle Stéphanie (Calamity)
    Dans une ambiance BDSM raffinée, nous vous invitons à venir nous rencontrer tous les vendredis de 15h à 19h30.
    (les convives du Déjeuner Coquin au Kinky Club peuvent évidemment profiter du reste de leur journée en notre compagnie)
    Nos invités préférés? Les joueurs et ceux qui aiment se faire plaisir !
    Peu importe votre orientation ou vos goûts, il y a de quoi satisfaire tout le monde au Kinky Club. Un seul mot d’ordre: s’amuser !
    Une fois par mois, un vendredi sera thématique, une pratique mise à l’honneur par le biais d’un atelier dédié. Une occasion de plus de venir jouer avec nous !
    Venez goûter les cordes de vos hôtes, le fouet de Monsieur Dirty ou la badine de Mlle Calamity.
    N’hésitez pas à nous contacter sur nos profils
    Steph Doe
    Alex Bakushi / Alex Dirteevonp
    http://kinkyclub.fr/
    Tarifs de 15h à 19h30
    Couples: 35€ + 2 conso
    FS : invitée + 1 conso
    HS : 50€ + 1 conso
    Partager :FacebookTwitterGoogle

  • CORDES : "Summer jam #7"

    31 août 2018  23 h 00 min - 23 h 00 min 77 avenue du Dr Arnold Netter, Paris, 75012, France

    Kinbaku au sein du Clocher, squat artistique dédié aux arts du corps, lieu à part sur un terrain de 4000 m2.
    Un lieu où venir regarder, se lancer, apprendre, pratiquer librement loin des conventions et contraintes sociales.
    Tout est permis mais rien n’est obligatoire ; la nudité et la sexualité sont acceptées dans le cadre d’une pratique exercée de façon respectueuse et clairement consentie.
    – Entrée : PRIX LIBRE (vous donnez ce que vous pouvez, sachant que votre participation contribue à embellir notre espace de jeu et le rendre plus confortable, aux frais de l’asso, ainsi qu’aux frais de l’ensemble de la structure du Clocher)
    – Pas de dress-code, vous venez comme vous êtes, tout est permis.
    – Lieu non-fumeur, grand jardin à l’extérieur.
    – Vestiaire sur place.
    * L’alcool peut inhiber vos réflexes ou altérer vos capacités de jugement. Consommez en conscience.
    ——————————————————————
    Pratiquer les cordes avec enthousiasme et sécurité
    Que l’on fasse du Kinbaku, du Shibari, ou tout simplement des cordes, on entre dans une pratique héritée d’une sexualité alternative, du BDSM. C’est un jeu qui se joue avec l’autre, dans la nécessité absolue d’un consentement éclairé. Nombre de jeux y sont possibles, du moment que les deux partenaires ont bien conscience de jouer au même jeu. Les cordes peuvent explorer de nombreuses dimensions : sensuelles, communicatives, émotionnelles, esthétiques, érotiques, relationnelles, sexuelles, thérapeutiques, ludiques… Ce n’est pas la corde qui définit ce qui va se jouer entre deux personnes, c’est l’intention qui est portée dans la tension de la corde par celui qui attache, vers le corps de l’autre, vers son cœur, vers son âme.
    Cadre, consentement et intention
    Faire des cordes, c’est une double responsabilité individuelle. Celle de la personne attachée et celle de la personne qui attache. Le consentement est une condition absolument nécessaire mais insuffisante. Ce consentement doit être éclairé, c’est à dire conscient de ce qui peut être mis en jeu : du cadre et de l’intention. Comment consentir à une intention floue ? Le consentement doit pouvoir être donné librement et librement repris. Il doit être enthousiaste et serein, ne pas être étranger à son propre désir. Le cadre doit le mieux possible être défini ensemble avant la session, et respecté pendant. Il sera toujours possible de le redéfinir plus tard, lors d’une session ultérieure.
    L’intention est ce qui va définir une session de corde. Celle-ci doit être partagée, à tout moment de l’échange dans les cordes. Quand la personne qui attache communique une intention, il est de sa responsabilité d’écouter comment elle est reçue avant d’aller plus loin. Comme il est de la responsabilité de la personne attachée de connaître et de pouvoir exprimer ses limites. Faire des cordes c’est souvent explorer sa relation à ses propres limites. Cela ne peut se faire qu’en prenant le temps, en communiquant avant et après les cordes, et pendant la session quand quelque chose est franchi qui rompt le consentement. La contrainte par les cordes peut provoquer des décharges d’hormones comme les endorphines. C’est une des raisons qui peut, à juste titre, donner envie de les pratiquer. Cependant, ce n’est pas à ce moment là qu’il faut redéfinir le cadre, le consentement et l’intention.
    Cette pratique comporte des risques physiques (comme des compressions des nerfs) et psychiques (comme une addiction). Il est essentiel de les connaître, de savoir les identifier et les gérer. Ce qui commence par ne pas faire ce qu’on n’est pas sûr de savoir gérer en conscience.
    Choisir son attacheuse, son attacheur
    Choisir la personne qui va vous attacher suppose de pouvoir connaître ses compétences en la matière. L’attacheur.se doit pouvoir au minimum maîtriser la technique qu’il.elle compte appliquer, connaître et pouvoir communiquer les éléments de sécurité inhérents à ce qu’il.elle fait. Comme on ne connaît pas toujours son propre désir et qu’il n’est pas possible de tout négocier avant une session de cordes, une des principales qualités requise pour attacher est l’empathie : la capacité à sentir, à repérer les tensions et les gênes de son/sa partenaire, les gestes, les modifications de la respiration ou de la température corporelle, les mouvements des mains… toute chose qui indique comment est reçue la proposition véhiculée par ou dans les cordes. Tout attacheur.se doit en outre être capable d’entendre qu’il.elle a pu franchir une limite de l’autre et se remettre en question, accepter les retours et adapter sa pratique à ses partenaires.
    Choisir son ou sa modèle
    Choisir la personne que vous allez attacher requiert de connaître son désir, sa motivation à faire des cordes et de vérifier que ce désir est bien compatible avec le votre. Il est préférable également de connaître son niveau d’expérience dans les cordes, sa connaissance de soi, de son corps et de ses limites. Dans le doute, il est toujours préférable de revoir ses intentions à la baisse plutôt que prendre le risque de blesser l’autre, émotionnellement ou physiquement. Il est également préférable d’évaluer avant d’attacher, ou avant de poursuivre, la capacité de la personne attachée à exprimer ses limites et son consentement, son plaisir ou son déplaisir.
    La relation
    La relation entre attacheur.se et modèle n’est pas seulement une juste correspondance d’attentes, formulées ou non. C’est avant tout une relation de communication verbale et non verbale. Georg Barkas la définit par la métaphore de l’interview. Attacher c’est demander à l’autre « est-ce que tu aimes ça » ? Et attendre la réponse (le plus souvent non verbale) avant de poursuivre. Une bonne relation de cordes est une relation dans laquelle les deux partenaires parviennent à un niveau de communication qui seul permet d’explorer les autres aspects de la relation.
    Partager :FacebookTwitterGoogle

1 septembre 2018
  • T-GIRLZ : "White Party - Soirée Drôles de Dames"

    1 septembre 2018  0 h 00 min - 0 h 00 min 103 rue Marcadet, Paris, 75018, France

    White Party
    de 21h à 4h00
    Château des lys
    103 rue Marcadet 75018 Paris

    – Buffet Offert et servi de 21h à 23h.
    Partager :FacebookTwitterGoogle