Le sentiment amoureux semble faire désormais peur

coeur

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler du sentiment amoureux parce que je lis plein de choses à ce propos et que vos multiples réflexions sur le sujet me font me poser des questions.

Comme vous, j’ai été bercée par la littérature romantique et je m’en suis nourrie parce que c’est beau et que ça fait du bien. Les Roméo et Juliette, Julien Sorel, Madame Bovary et autres personnages tourmentés par les affres du sentiment amoureux m’ont fascinés de part leurs facultés à vouloir un idéal qui n’était pas atteignable dans leur réalité. Puis j’ai lu “Bel Ami” et j’ai compris que l’amour pouvait aussi être aussi un business, une revanche sociale que l’on prend sur son passé.

L’amour que je ne connaissais qu’à travers la vie de personnages irréels m’a donné envie. Je voulais à mon tour vivre ce sentiment qui semblait lié à la fois à la puissance et à l’intensité. Quand je suis tombée en amour la première fois, je me suis lancée à coeur perdu dans cette relation que je voulais extraordinaire. J’étais jeune, pleine de volonté et de hargne à réussir  et je pensais que j’étais plus maligne que la vie.

Il s’avère que la vie fut plus maligne que moi et je redescendis sur les fesses, toutes les marches que j’avais monté en courant.

Cependant, je continus à penser que le sentiment amoureux est la plus belle chose qui puisse nous arriver dans la vie. C’est un des seuls sentiments qui permet de nous faire quitter notre réflexion autocentrée pour aller vers cet autre qui nous intrigue. C’est un élan spontané sur lequel nous ne pouvons pas apposé notre contrôle et pourtant, il semblerait que nous tentions à chaque minute de le faire. Sommes nous devenus fous ?

Je vous lis, je vous écoute et je me rend compte qu’in fine vous rêvez tous et toutes d’atteindre la quintessence de l’amour mais qu’au fond vous avez peur de le vivre réellement. Oui vous avez souffert, souvent vous vous êtes trompés et vous continuerez à le faire parce que nous ne sommes que des humains et que la vie est faite pour apprendre et avancer.

Notre force est de pouvoir nous remettre en question et non pas de chercher indéfiniment des coupables à notre incapacité à avancer à un moment donné. Notre faculté à aimer ne doit pas être brimée parce que notre dernière histoire c’est mal finie. A contrario, il me semble aussi inutile de “sur” sublimer le sentiment amoureux a un point tel que tout ce que nous vivrons n’arrivera jamais aux pieds de notre vision idéalisée.

Nous n’avons pas à mettre des conditions brutales ou trop sévères à notre envie d’aimer, ni à verrouiller notre spontanéité dans le domaine. Nous sommes fait pour aimer plusieurs fois et il faut laisser faire et ne pas vouloir tout contrôler pour s’éviter de souffrir

Combien de fois ai-je pu entendre que des unions étaient entachées parce qu’il n’y avait pas de communication au sein de celles ci. Combien de fois ai-je entendu que les mots d’amour n’étaient plus jamais dit, comme si tout était évident, acquis et enterrés.

Pourtant, comme il est bon de se réveiller le matin est de sentir combien on aime l’autre. Et puis il y a cette joie que l’on ressent quand on pose doucement des mots d’amour sur l”autre. Prenez votre partenaire dans vos bras et dites lui doucement au creux de l’oreille combien il est important pour vous et combien vous l’aimez. Puis regardez le, vous verrez dans ses yeux le bien être que vous venez de lui apporter. Vous constaterez que son corps s’est détendu et qu’il irradie de lumière.

Ressentir de l’amour pour un autre que nous est une étape qui nous grandit intellectuellement et émotionnellement. Je ne sais pas comment il est possible de bien vivre sans cela et de trouver un épanouissement complet.

Je me rappelle parfaitement de mon effroi quand un jour j’ai entendu que le sentiment amoureux n’avait pas de valeur si on ne pouvait pas le lier à de l’intense. Le sentiment amoureux doit s’inscrire dans un quotidien, il est impensable qu’il ne puisse exister que dans l’intensité. Sinon vous passerez votre vie à attendre cet instant d’intensité que vous avez modélisé selon vos propres attentes et qui n’a pas de racines fécondes dans l’univers de l’autre.

Je milite pour un rapport quotidien au sentiment amoureux et contre l’idée que le quotidien banalise tout.  Je refuse de voir l’amour comme un costume du dimanche qu’on ne sortirait que pour des occasions” soit disant valables”Et que nous ferions reposer sur un jugement de valeur personnel donc non objectif.

La rareté n’a pas de sens dans l’amour, aimer est une histoire que l’on construit chaque jour et dans laquelle on trouve du beau comme du moins reluisant. L’amour est une aventure profondément humaine, vécue par de simples humains qui n’en finissent pas de ressentir tout un ensemble de choses. Pour moi la seule règle valable est la communication, dire ce que l’on ressent, demander ce que l’on aimerait, parler de ce qui va ou pas avec bienveillance.

Il n’y a pas non plus de sens au fait de retarder le mot amoureux, nous ne devons pas attendre indéfiniment pour recevoir un mot d’amour, si celui ci existe vraiment il doit venir se créer sur les lèvres de celui qui le dit et être déposé sur l’âme de celui qui le reçoit.

Peut importe la configuration du couple que vous formez, proches ou éloignés, ensembles ou séparés, ce qui vous lie est cet amour que vous savez distiller au sein de votre duo. L’équilibre naît dans la réciprocité et dans la communication, je ne me sens jamais plus heureuse que lorsque que je peux voir dans les yeux de mon partenaire tout son amour et sa bienveillance à mon égard

Je me suis trompée bien des fois, et je suis loin d’être parfaite mais mon amour à toujours été sincère et entier. On m’a souvent conseillé de ne pas tout donner mais je ne comprend pas comment aimer sans donner, cela ne me parle pas. Quand j’aime, j’ai besoin d’entourer l’autre de ce qui me rend heureuse et j’attend de lui la même chose. J’aime ce partage enthousiaste et dynamique.

Je suis convaincue que l’émulation de ces deux synergies nous poussent à aller encore plus loin dans la connaissance de nous même et de l’autre.  Je ne m’attache pas aux schémas sociaux que l’on veut nous imposer comme la norme, cela ne m’intéresse pas vraiment. Mais je suis attentive à cette musique intérieure que le sentiment amoureux met en marche en nous. Cette mélodie est pour moi la solution à bien des maux humains. Aimer, encourager, pousser, soigner, écouter et réconforter l’autre sont des verbes que j’aime bien conjuguer.

Ne vous empêchez plus d’aimer, ni d’être heureux parce que vous avez peur de ce que vous pouvez ressentir. Laissez l’amour vous envahir. Le sentiment amoureux est le fil conducteur qui vous pousse vers l’autre. C’est votre premier message non verbal et il ne doit pas être assombri par votre passé amoureux. Au contraire il doit être lumineux et laisser entrevoir le bonheur à venir.

Default image
Iza
Artiste Burlesque, tenancière d'un blog sur mes aventures. Je suis une poétesse qui joue avec le cul comme avec les mots avec douceur et délectation.

3 Comments

  1. bonjour
    un tres joli texte très bien écrit qui me parle beaucoup, la derniere phrase résume un peu mon histoire
    merci

  2. Tres beau texte ma douce, une reflexion pleine de sagesse..

Leave a Reply

More in Notre avis sur le cul
Je suis VIP à la Sexo Academie

Ce soir je suis l'invitée VIP de la Sexo Académie organisée en partenariat avec Union Magazine et je vais découvrir...

Close