Les Lectures de l'AristoChatte

“Des désirs et des hommes” de Françoise Simpére

desirsCette semaine j’ai lu pour vous l’excellent roman de Françoise Simpère* “Des désirs et des hommes” qui raconte les envies érotiques et sexuelles de femmes qui aiment les hommes.

Françoise, dresse ici une galerie de personnages féminins, toutes tournées vers les plaisirs du sexe, à qui elle fait vivre ses envies et ses fantasmes les plus profonds par procuration.

Encore mieux, elle nous les raconte avec une réelle poésie, celle de la femme libre qu’elle est. Libre d’aller vers le plaisir et de le vivre pleinement.  Libre et assez intelligente pour concilier à la fois les sentiments et le sexe. Elle ne s’interdit rien et passe d’une relation d’un soir dans la cave à champagne à une relation longue avec un amant qu’elle aime et qui le lui rend bien.

Dés le début du livre, j’ai tout de suite aimé le ton et la forme de son écriture. Les mots sont à la fois, poétiques, tendres et crus sans que cela soit gênant pour le lecteur qui suit avec passion les aventures qui lui sont contés.

L’écriture de Françoise est véridique et détachée de toutes les hypocrisies du discours humain, derrière lesquelles les femmes se cachent souvent pour ne pas avouer qu’elles aiment le cul et qu’elles en ont besoin.

Ici, elle ne fait pas secret de sa personnalité et tous ses personnages féminins sont des amoureuses de l’amour et des plaisirs de la chair. On découvre au fil des pages que l’on tourne, la jeune femme de vingt ans qui boit son amant avec gourmandise et qui n’a de cesse que de vouloir le faire jouir. Puis celle un peu moins jeune qui s’entiche d’un homme qui l’a fait jouir en public, contre un arbre. Il y a aussi celle qui attend son amant, celui qu’elle aime et qu’elle vénère et dont le corps est son univers, son présent et son futur.

Mon personnage préféré est Elsa, car on la voit évoluer sexuellement sur une période de trente ans. Jeune fille  dynamique et profondément sensuelle, on la découvre se masturbant en plein cinéma toute jeune .puis plus femme, baisant avec un homme qui la reverse d’un plaisir violent et constructeur, enfin, plus âgée, elle se remémore toute cette course aux hommes et à l’amour qu’elle a su trouver plein de fois mais qu’elle n’a pas su garder.

Françoise n’épargne aucune sorte de plaisir et présente toujours les hommes comme des îles à conquérir ou des pourvoyeurs de grands orgasmes. Et puis il y l’amant sacré, celui qu’elle aime de tout son être, qui est le seul qui lui apporte la totalité des choses qu’elle attends. Celui ci est mis sur un piédestal, toujours présent à son esprit, elle le vois partout, dans tout ce qu’elle vie et ressent. Il est la quintessence du plaisir sensuel et sexuel.

Françoise Simpère est sans conteste, une écrivaine érotique, qui ne se prive pas de dire et d”écrire que les femmes, au même titre que les hommes ont des désirs et des envies sexuelles. Son féminisme assumé et sa grande créativité m’ont séduite et je vous encourage à lire ce livre qui je suis sûre, vous fera passer de très bon moments.

Qui sait, peut être que certaines histoires, vous donneront comme à moi, l’envie de vous caresser et d’aller chercher en vous un orgasme libérateur. Moi en tous les cas, je vais m’appliquer à lire d’autres histoires de Françoise, pour continuer à voyager dans son univers qui me plait beaucoup.

*Françoise est journaliste et polyamoureuse. Très souvent interrogée par la presse sur le sujet, elle explique sa vision du polyamour qu’elle combine avec le fait d’être en couple libre mais engagé pour élever une famille. Selon elle, rien n’est incompatible et les choses peuvent se dérouler au mieux. Elle même mariée et mère de deux enfants, elle parle de ses autres amours comme une partie intégrante de sa vie sans jamais condamné la monogamie.  En 2006, elle ouvre un blog , qu’elle intitule “jouer au monde” et ou elle y dépose ses pensées. Malheureusement elle ferme son blog en 2014 aprés huit ans d’écriture et plus de 700 articles. Auteure de nombreux ouvrages , elle reste une référence incontestable dans le milieu littéraire érotique et les amours plurielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.