Notre avis sur le cul

Les hommes mariés, la culpabilité et Moi

hommes mariés

Après avoir passé trois jours entier à lire tout ce qu’il existait sur la culpabilité masculine qui surgit lorsque nos amis les hommes ont des histoires extraconjugales . Compulsé tous les articles de ces pauvres femmes amoureuses d’un homme qui n’est pas libre pour elles et lu aussi tous les témoignages de femmes trompées qui ne se remettent jamais en question, j’ai envie de crier bien haut et bien fort :

“Je ne suis pas une victime et je ne suis pas non plus l’autre femme !!!”

Alors ok, il est vrai qu’il m’arrive de fréquenter des hommes ayant déjà une vie.  Mais ce n’est pas de ma faute, car si on prend en compte le fait qu’il y a plus de femmes que d’hommes sur terre et le fait que j’aime les hommes quand même plus âgés que moi, il est quasi sur que je vais tomber sur un spécimen ayant déjà goûté aux joies du mariage et vivant un quotidien qui ne lui convient plus vraiment.

Et la commence les ennuis !!! vous savez pourquoi ? Parce qu’il est évident qu’avec mon tempérament de feu et mes envies, ça risque de créer des étincelles flamboyantes qui finiront par pousser, ma victime, l’homme déjà engagé (le pauvre) à se poser des questions d’ordre morale, concernant la position qu’il doit adopter pour pouvoir vivre tout cela sans trop souffrir.

J’ai bien quelques idées sur les positions, mais c’est un vilain jeu de mots je vous l’accorde !!!

Et que se passe t il quand un homme culpabilise ? et bien c’est simple, il se met à faire des allers et retours sur ce dont il était pourtant sûr quelques mois auparavant quand j’étais entre ses jambes et qu’il me disait que le le suçais comme une déesse. (PS : je suce toujours comme une déesse, ça au moins ça n’a pas changé !!!)

On passe donc du statut de la femme adulée, choyée, gâtée, celui que je trouvais super sympa d’ailleurs à celui de la femme avec qui on ne sait pas trop ce que l’on va faire. Tout d’un coup , l’homme engagé va nous expliquer qu’il est effectivement engagé ailleurs, qu’il a plein d’obligations et qu’il n’a pas trop de temps.

Moi à ce moment là j’ai super envie de dégainer mon agenda façon Western et de lui répertorier tous mes rendez vous du mois, parce qu’entre mon job, les enfants, le chat, mes activités, mes sorties, mes amies et mes envies, j’ai presque plus du tout de temps pour avoir une relation suivie. Et pourtant, je ne sais pas comment je fais mais je trouve toujours un peu de temps pour lui. il faut dire qu’a raison d’une demi journée tous les quinze jours ce n’est pas encore trop difficile.

Il faut croire, que les femmes sont nettement plus organisées que les hommes, ou alors, elles ont compris que bien baiser de temps en temps ça fait tout de même vraiment du bien par ou ça passe.

L’étape la plus pénible de la phase de culpabilité, c’est tout de même quand vous finissez par entendre, le fameux, “tu mérites mieux, je te fais souffrir, tu seras mieux sans moi et plein d’autre gna gna gna que je vous épargne parce que c’est quand même pénible “

Bon moi, c’est à ce moment la que je me met à crier que je ne suis pas une victime !!! merci bien et que je n’ai jamais voulu être l’autre femme . Merci donc de ne pas me ranger dans une catégorie qui ne me correspond pas du tout sans me demander à un seul moment si j’avais envie de jouer le rôle de la maîtresse épleurée. J’avais postulé pour celui de la Maîtresse en chaleur et je le veux !!!!

Parce que pour être tout à fait honnête, moi j’assume très bien tout cela et ce depuis le début. Je sais parfaitement que je suis la tierce personne (il parait que l’on dit comme cela en psychologie), que je ne pourrais jamais concurrencer tout le passif affectif que l’homme engagé à avec sa femme et qu’il choisira quasi toujours de retourner au bercail plutôt que d’essayer de vivre une autre vie.

Ce n’est pas moi qui le dit mais ce sont les statistiques, l’homme ne sait pas prendre de décisions ayant un enjeu pour sa famille. Il saura vous négocier les meilleurs contrats du monde mais il sera incapable d’imaginer deux secondes tout quitter pour vivre autre chose, même si paradoxalement il à très envie de cet autre chose.

Les statistiques ne mentent pas c’est ainsi. Mais le corps non plus et si un homme arrive a me dire que c’est avec moi qu’il se sent le plus détendu, avec moi qu’il a les jouissances les plus fortes, avec moi qu’il se sent bien et  avec moi qu’il peut réaliser ses envies les plus perverses . Il serait donc temps qu’il sache passer au dessus de cette phase de culpabilité et qu’il réfléchisse à son patrimoine érotique comme il sait si bien le faire pour tout ce qui concerne le reste de ses affaires familiales.

Car n’en déplaise aux ultra féministes, je considère que vu ma valeur ajoutée, mon expérience et le fait que je ne me la joue pas Beyoncé avec son “Put a ring on it”, je suis une affaire tout à fait bankable. Il faut savoir parler le même langage que les hommes, c’est plus facile ainsi.

Je suis donc un très beau contrat à négocier et c’est avec moi qu’il faut le faire. Sachant que, comme dans tous deal, l’offre ne dure qu’un temps. et n’est pas renouvelable.

2 réflexions au sujet de « Les hommes mariés, la culpabilité et Moi »

  1. “l’offre ne dure qu’un temps. et n’est pas renouvelable”
    Tout est dit, ç ‘est peut être pour ça qu’il ne partira pas sans en être une généralité. Donc quelque part, il prend une décision justement, le patrimoine erotique étant éphémère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.